Gestion menstruelle : Beaucoup d’écoles à Kinshasa n’accompagnent pas les élèves

Les jeunes filles écolières qui ont leurs règles sont exposées et abandonnées à leur triste sort dans la plupart des établissements scolaires de la capitale.

Aucune disposition n’est prise pour accompagner les filles pendant leurs menstruations. Nous avons sillonné quelques établissements scolaires dans la partie Est de la Ville de Kinshasa. Il y a certes des installations hygiéniques pour les filles, mais dedans on a rien trouvé de particulier comme des kits hygiéniques ou des sacs à poubelle uniquement pour les serviettes hygiéniques utilisées.

Les élèves de quelques écoles l’ont confirmé à nos reporters.

“L’école ne nous donne rien comme serviette hygiénique quand on a nos règles. Et n’ont même pas disposé pour les filles où jetées nos serviettes utilisées. Du coup, on doit soi-même avoir ses serviettes dans le sac au cas où”, a indiqué Miriame BENA, élève de la 5ème des humanités du collège Jean Bosco de Ndjili.

Laetitia Muabi, princesse Ndelo, Edwige Mbuyi toutes élèves des écoles du quartier Kingasani dans la commune de Kimbanseke disent se prendre en charge en cas de règles brusques pendant qu’elles sont au cours.

“Nous vivons seules ces instants de douleurs et de manque de prise en charge à l’école. Du coup, on a deux options une fois que nos règles commencent à l’école. Si certaines utilisent les papiers hygiéniques exposées aux toilettes, d’autres qui apportent soit leurs serviettes propres, soit des morceaux de tissus en pagne on le place pour se protéger rapidement et n’est pas indisposer les autres. Mais une fois que ces serviettes deviennent pleines, nous le jetons carrément à la même poubelle publique de l’école, soit on met dans un sachet pour aller jeter en rentrant à la maison”, ont-elles révélé.

La difficulté que rencontrent les écoles de Kinshasa c’est qu’elles ne disposent pas de kits hygiéniques pour donner aux élèves. Ajoutez à cela, que certains parents aussi ne donnent pas toujours des bandes hygiéniques à leurs filles. Ce qui fait que la plupart des jeunes filles sont surprises de leurs règles à l’école et sans serviettes.

Aucun responsable de ces établissements n’a accepté de nous accorder une interview. Tous ont évité d’aborder la question.

Sans une bonne hygiène menstruelle, avoir ses règles peut vite s’accompagner de désagréments et de troubles plus ou moins graves : odeur, irritation, démangeaisons, mycose vaginale, syndrome du choc toxique et bien d’autres.

Il est donc important pour les établissements scolaires d’adopter des pratiques sûres et saines pour prendre soin de l’intimité des jeunes filles pendant cette période du mois.

Avec Pour elle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights