Finances: la DGI et le CREDAF co-organisent un séminaire sur  »le développement des partenariats  »

Finances: la DGI et le CREDAF co-organisent un séminaire sur  »le développement des partenariats  »

1 0
Read Time:4 Minute, 0 Second

La Direction Générale des Impôts (DGI) et le Cercle de Réflexion et d’échange des Dirigeants des Administrations Fiscales ( CREDAF) organisent conjointement un séminaire portant sur le ‘ Développement des partenariat. Un séminaire préparatoire à la conférence annuelle du CREDAF qui aura lieu au mois de juin de l’année en cours à Nantes en France.

Le séminaire de Kinshasa qui déroule pendant deux jours à Kempiski Hôtel du Fleuve a été ouvert le mardi 22 mars 2022 et présidée par Madame la Vice ministre des Finances,

Prenant la parole, M. Bernabé Mukadi Muamba, Directeur général de la DGI, avait commencé par remercier de vives voix Madame la Vice ministre pour avoir voulu présider la cérémonie inaugurale de ce séminaire. Une présence personnelle qui lui confère un cachet particulier et constitue selon lui la preuve de l’intérêt que le Ministère des finances de la République Démocratique du Congo porte à l’égard du CREDAF. Notamment, de l’impact positif de l’action de cette organisation sur l’effort de réforme et de modernisation de l’administration fiscale congolaise.

Bernabé Mukadi avait également remercié la secrétaire générale de ladite organisation, Madame Catherine Lemesle, et travers sa personne, à tout le comité de gestion pour avoir encore porté son choix sur la Rdc. Un choix témoignant de l’intérêt toujours grandissant que l’administration fiscale de la Rdc porte aux activités du CREDAF.

Enfin, le numéro de la DGI avait exprimé la gratitude aux animateurs et participants dudit séminaire dont les uns ont accepté de faire le déplacement de la capitale congolaise en cette période particulier lié à la Covid-19.

Dans son speech de circonstance, le DG de la DGI avait tenu à rappeler à l’assistance le CREDAF es,t non seulement un haut lieu de partage d’expériences et de bonnes pratiques, mais également un cadre de raffermissement des liens entre les responsables des Administrations Fiscales des pays membres, nécessaire à la promotion d’une coopération fiscale mutuellement avantageuse.

Poursuivant agréablement son mot devant une assistance attentive, il avait aussi fait savoir à son intention que ce séminaire de Kinshasa est en réalité le prolongement de celui tenu à Paris du 18 au 20 novembre 2019 en collaboration avec la Direction Générale des Finances Publiques ( DGFIP) de la France et dont le thème était :  »La maîtrise et la valorisation des données : défis et opportunités pour l’élargissement de l’assiette fiscales ».

Pour le Directeur général de la Direction Générale des Impôts de la République Démocratique du Congo, ce séminaire organisé dans son pays offre aux délégués venus de différents pays membres du CREDAF de partager leurs meilleurs pratiques en ce qui concerne le développement des paternariats d’une part, et de réfléchir sur les paternariats à développer aussi bien avec les entités publiques que privées d’autre part. Ceci afin de permettre à toutes les administrations fiscales membres du CREDAF d’obtenir, mieux de disposer d’informations nécessaires à assurer l’intégralité de l’assiette fiscale, à optimiser la gestion du recouvrement et/ou à améliorer l’efficacité du contrôle fiscal pour une mobilisation accrue des recettes fiscales.

Le DG Mukadi Muamba avait fait porté à la connaissance de tous que grâce au CREDAF, la DGI a eu déjà à signer un certain nombre de protocoles d’accord sur l’échange de renseignements à incidence fiscale avec les Administrations publiques et des entreprises privées. Et qu’elle possède en son sein une Banque de données de recoupements alimentant les services opérationnels.

Il sied de rappeler que le CREDAF est né à Yaoundé en 1982 à l’issue des rencontres tout à informelles entre la France et Une dizaine de pays de la zone Afrique francophone depuis 1972. A l’époque il s’appelait Centre des Rencontres et d’études des Dirigeants et des Administrations Fiscales.

Tout en gardant le même acronyme,
(CREDAF), il avait pris l’appelle actuelle à l’occasion d’une Assemblée générale à Haïti en 2018.

Association sans but lucratif, le CREDAF organise des échanges d’expériences entre les responsables des administrations des pays membres. Se voulant le trait d’union entre tous ses pays membres, cette organisation organise des rencontres annuelles ( colloques et séminaires) et diffuse également une documentation sur les systèmes fiscaux des différents pays membres.

A ce jour le CREDAF réunit 30 membres et Un membre associé répartis sur 4 continents : 24 pays d’Afrique, 2 pays d’Amérique, 2 pays d’Europe, 2 pays d’Asie. Son membre associé est Québec

Le séminaire préparatoire à la conférence annuelle du CREDAF de Kinshasa qui se déroule en mode présentiel sur une durée de deux jours est animé par des experts disposant d’une expérience avérée sur les sujets qui seront traités. Ils sont assistés par l’équipe du secrétariat général du CREDAF.

La secrétaire générale du CREDAF était arrivée à Kinshasa le samedi 18 mars 2022. Elle avait été reçue par la Haute Direction de la DGI le lundi 21 mars 2021 pour la préparation dudit séminaire.

Philippe Dephill Lipo

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Finances societé Societe kinshasa