Femme/chanson souvenir: « C’est dur la vie d’une femme célibataire » tiré de l’album « Les- on-dit » du TP Ok Jazz ( illustration audio et traduction)

Femme/chanson souvenir: « C’est dur la vie d’une femme célibataire » tiré de l’album « Les- on-dit » du TP Ok Jazz ( illustration audio et traduction)

2 0
Read Time:3 Minute, 42 Second

Lorsque l’album  »Les-On-Dit’‘ sort en 1987, le titre-phare éponyme éclipse un peu la chanson  »C’est dur la vie d’une femme célibataire’‘, objet de notre traduction de ce jour. Ainsi va la vie des albums où un titre fait souvent de l’ombre aux autres. Et pourtant, cette chanson est tout-à-fait caractéristique du vécu de nombreuses congolaises de cette époque, voire d’aujourd’hui. Surtout lorsque ladite chanson est illustrée par les merveilleuses voix de Régine Akumu Wakudu alias Nana Akumu Bolenge et Victorine Mbambo Banyele alias Baniel, dans une symbiose vocale d’une stupéfiante harmonie.

Aujourd’hui,  »C’est dur la vie d’une femme célibataire » n’a pas pris une ride. Seule la nostalgie de cette époque bénie nous prend toujours aux tripes.

De gauche à droite : Nana et Baniel

C’EST DUR LA VIE D’UNE FEMME CELIBATAIRE 

Nzambe talela ngai likambo oyo e

Mon Dieu regarde-moi ce problème

Butu mobimba ngai na lali te o

Toute la nuit, je n’arrive pas à dormir

Na miyokeli nzoto na ngai mawe e

Je désespère de mon sort

Baninga ba zua bomengo ngai na retard o

Les autres sont heureuses pendant que je traîne toujours

Mibali ba lingaka ngai mibali ya bato e

Tous les hommes qui s’intéressent à moi sont toujours mariés

Uta ngai na banda vie na bo mwana e

Depuis que j’ai commencé avec les amours de jeunesse

Naïnu ngai na zua mobali ya ngai moko te o, oo mama

Je n’ai jamais trouvé un homme qui soit à moi seule

Allah talela ngai likambo oyo e Allah penche-toi sur mon histoire

Makolo ya nani oyo ngai na landa

Sur les traces de qui suis-je entrain de marcher ?

Baninga ba zua chance bango ba zua

Les autres ont eu plus de chance, elles y sont arrivées

Na butu a bwaka loboko e tutani na mobali e

La nuit, quand elles tendent les bras, elles touchent leurs maris

Ngai na bwaka loboko mbeto na mbeto e

Or moi, quand je tends les bras, je ne rencontre que la froideur du lit

Ngai na koma ko mikwagna tango nionso e

Je suis à la torture à chaque instant

Na miyokeli kitoko na ngai mawe oo mama

Je comprends donc que ma beauté ne sert strictement à rien  

Nzambe talela ngai likambo oyo

e

Mon Dieu regarde-moi cette affaire

Vraiment na lembi na baye o la vie

Je suis vraiment fatiguée de cette vie

Mpo na zua mbongo ya ko liya il faut na senga e

Pour manger, je dois demander

Mpo na zua mbongo ya monganga il faut na senga e

Pour me soigner, je dois quémander

Mpo na luka mbongo ya taxi il faut na senga e

Trouver l’argent pour me déplacer, il me faut tendre la main 

Soki na sengi te pasi na pasi e

Si je ne quémande pas, ma souffrance est garantie

Vraiment soki na bimi te pasi na pasi e

si je ne sors pas, mes ennuis s’accumulent Soki na bouger te ba famille pasi na pasi oo mama

Si je ne vais pas voir des parents, c’est la crise absolue

Allah talela ngai likambo oyo e

Allah regarde mon cas

La vie oyo ngai na bandi ko landa e

Le cours de ma vie

Poso ki tongo e tani problémes na problèmes

Car dès que le soleil se lève, les problèmes accourent

Bato ya ba niongo, mbongo ya mosiki, mbongo ya makelemba e

Na lembi ko kosa na ba ye o la vie

Je suis fatiguée de toujours mentir, lassée de cette vie,

Soki na tali na garde-robes

Quand je jette un coup d’œil dans ma garde-robes

Bilamba na teka, na bwaka nzoto o mama

J’ai vendu tous mes habits, j’ai bradé tout mon être

Nzambe talela ngai likambo oyo e

Mon Dieu regarde moi un peu, s’il te plait

La vie ya kimwasi pasi na pasi e

La vie d’une femme n’est que souffrances sans fin

Na miyokeli nzoto na ngai mawa e

Je finis par avoir pitié de moi

Bana ko na bota tata na tata

Mes enfants ont tous un père différent Ba tata yango ba sundola bana e Et ces irresponsables de pères les ont abandonnés

Hôpital Minerval ya bana kaka ngai

Les soins ainsi que la scolarité des enfants sont à ma seule charge

Na lembi na sengi na mokili liwa mpo na bosana

Avec mbokamosika.com

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Femme societé société Societe kinshasa