Félix Tshisekedi répond à Jean-Marc Kabund et Maman Marie Masemi de l’Ecidé

Le Président de la République Démocratique du Congo Félix Tshisekedi avait participé jeudi 11 août 2022 à la cérémonie commémorant le 62ème anniversaire de l’indépendance du Tchad sur invitation de son homologue Mahamat Idress Deby.
Lors de son séjour tchadien, Félix Tshisekedi avait échangé avec la diaspora congolaise vivant dans ce pays sur la situation politique de l’heure en RDC.
Dans une vidéo postée ce lundi 15 août 2022 sur les réseaux sociaux, le président congolais s’attaque individuellement à son ancien collaborateur (devenu adversaire depuis peu) Jean-Marc Kabund-A-Kabund et à une dame qui fait le buzz sur les réseaux sociaux et en RDC, Marie Masemi sympathisante de l’Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (Ecidé) de Martin Fayulu. Cette dernière avait tenu des propos malveillants envers le couple présidentiel et certaines autorités du pays.

« S’il faut remplir les prisons avec ce genre d’individus, elles seront remplies», a averti Félix Tshisekedi. «Je n’ai rien contre les critiques, mais il ne faut pas mentir. Si vous dites que le président est voleur, il faut le prouver devant les juges. Qui a dit que le nom Nyakeru n’existe pas en RDC ?», s’est interrogé le chef de l’État en lingala.

Après la publication de cette vidéo dans certaines pages d’informations de la RDC, les déclarations du président ont suscité de vives réactions sur la toile. Sphynxrdc. com en a sélectionné pour vous.

Pour le candidat malheureux aux élections de 2018, Seth Kikuni, le président a choisi le déni comme à ses habitudes.
«Au lieu d’admettre que l’opposition est beaucoup plus mature, intelligente et républicaine, il a choisi le déni comme dans ses habitudes. M. le Président, Je vous encourage à construire plus de prisons. Nous en aurons besoin à la fin de votre mandat en 2023. Merci.», a réagi Seth Kikuni sur Twitter.

En lisant d’autres commentaires sur les réseaux sociaux, d’autres internautes estiment que le président est descendu «trop-bas» en répondant à Jean-Marc Kabund et à Marie Masemi.

«Si le président croît que cette opposition est nulle et il n’y a rien en face il se trompe. Pour preuve, il ne sait plus quoi faire parce que politiquement il est bloqué. S’il cherche les casses, les marches etc., qu’il soit patient on n’a pas encore atteint le pic.», a commenté un internaute sur la page Facebook de Bosolo na Politik.

RK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.