Félix Tshisekedi aux commandes de l’Union africaine

Addis-Abeba, capitale éthiopienne abrite, ce samedi 6 février 2021, la cérémonie de passation de pouvoir entre le président sortant Cyril Ramaphosa et son successeur Félix Tshisekrdi. Le thème retenu pour cette année est « Arts, culture et patrimoine : leviers pour construire l’Afrique que nous voulons« . Un objectif et non des moindres à poursuivre est de s’attaquer à la Covid-19 en Afrique et à ses effets négatifs sur la vie et les moyens de substance des peuples africains, rapporte la presse présidentielle de la Rdc. Dans son allocution, le nouveau président de l’UA a déclaré : « Malgré les mesures de contrôle à l’échelle des pays et du continent, l’impact de la covid-19 a imposé d’énormes coûts humains; financiers et socio économiques aux peuples africains ». Avant d’ajouter: « Nous devons être plus autonomes et trouver des solutions collectives à nos problèmes et entamer une Renaissance africaine telle qu’est décrite dans les sept aspirations de l’agenda 2063 de l’UA: l’Afrique que nous voulons ».

A en croire Félix Tshisekedi, la Rdc a, au cours de ce mandat, choisi de donner la parole aux Africains:  » Nous allons nous concentrer sur le développement durable par et pour le peuple africain. Nous veilleront à assurer son bien-être integral ,la paix et la sécurité , des soins de santé et une réponse forte contre la Covid-19, la sécurité alimentaire. Notre engagement à protéger les Africains contre les maladies épidémiques, et à les éradiquer comme nous avons fait avec la poliomyélite sauvage, doit être au centre de notre vision; a souligné le président entrant de l’UA. Car, a-t-il conclu, il n’y pas de prospérité et de bien-être sans santé ».

A. Mputu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.