Etat de siège:Une guerre asymétrie

Le Ministre de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement, Patrick MUYAYA, a tenu une conférence de presse conjointement avec le porte parole de Fardc, le Général Kasonga et celui de la police, le commissaire Pierrot Mwana Mputu et un offici, spécialement axée sur l’état de siège en Ituri et au nord Kivu.

Après avoir donné quelques résultats obtenus par nos forces armées, en récupérant plusieurs localités et villages qui jadis étaient sous la coupe des groupes armées. Il était aussi question d’évaluer certaines actions de nos forces armées et de projeter l’avenir.

Répondant aux questions des journalistes, qui restent tout de même perplexes quant aux résultats engrangés par les forces loyalistes. Pour eux, l’escalade de violences ne cesse de monter en augmentant au passage le nombre de mort et cela au mépris même de cette mesure de l’état de siège.

Le porte parole du gouvernement a tenu à préciser que en dépit du fait que plusieurs groupes armés se sont rendus en déposant les armes, certains miliciens ont été tués, d’autres arrêtées, d’autres encore ont été dispersées. Quelques uns de ceix qui ont pu fuir continuent malheureusement à assassiner nos frères et soeurs dans les zones qui ne connaissaient pas de violence.

Patrick MUYAYA qualifie cette guerre, de « guerre asymétrie » où il y a plusieurs variables, notamment le renseignement. En cela, le Ministre qui se faisait compléter par les deux officiers de l’armée et de la police nationale, a insisté sur le fait que cette guerre nécessite des renseignements et la collaboration de la population.

La population doit jouer un rôle prépondérant

C’est sir cette note que le Ministre de la Communication et des médias, porte parole du gouvernement, a invité la population de l’Ituri et de nord Kivu à dénoncer tout individu ou groupe d’individus suspects qui arrivent dans une localité sans motif valable.

« La population doit jouer un rôle prépondérant dans le renseignement afin de dénoncer tous ces individus qui ont été recrutés parmi la population » a ainsi lancé le porte-parole du gouvernement.

Il sied de rappeler que l’état de siège a été prorogé par les deux chambres du Parlement pour une période de 15 jours.

Ezéchiel KASENDA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.