ESU : Muhindo Nzangi réagit sur le dossier de fermeture des facultés de médecine non viables, après la décision du Conseil d’État

Le verdict du conseil d’État sur la suspension de la décision du ministre de l’Esu n’est pas passé inaperçu aux yeux du ministre de la tutelle.
Après avoir été informé d’une communication du Conseil d’État tranchant en faveur de l’Université Libre de Kinshasa (ULK), le cabinet du ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire, a réagi pour contester ladite décision.
Le ministre de l’ESU, Muhindo Nzangi, a à travers son directeur de cabinet adjoint, traité de « sans objet » un quelconque débat sur sa décision dont le contenu indiqué dans sa note circulaire interdit le recrutement des étudiants dans certaines universités congolaises dont les facultés de médecine sont déclarées non viables.

« Un quelconque débat sur cette note circulaire est donc aujourd’hui sans objet », a déclaré le directeur de cabinet adjoint de Muhindo Nzangi.

En outre, il a précisé que les facultés de médecine non viables qui ont le projet de réouverture doivent travailler pour réunir les conditions exigées.

William Tambwe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *