EPSP: Willy Bakongo accusé d’avoir créé 12 écoles fictives et détourné 1.5 millions mensuellement.

On le croyait sérieux et sincère pour mettre à exécuter le programme du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, relatif à la gratuite de l’enseignement. Une enquête diligentée par l’inspecteur général des finances vient confirmer le contraire.
Willy Bakonga, Ministre d’État chargé de l’EPSP, est accusé d’avoir délibérément créé douze milles écoles fictives, ce qui lui permettait de décaisser mensuellement du trésor public une bagatelle de 1.5 millions de dollars américains.

Selon les ondes dea Rfi, Jules Alingete avait faut savoir sans avoir la langue du bois que le ministre Bakonga aidé par ses services avait réussi à créer des écoles fictivarrestations le pays. Encore qu’il a fait à des endroits où il est matériellement difficile d’en l’existence.
Selon la patron de l’IGF, le Ministre détournant mensuellement quelque chose comme 1.5 millions de dollars américains
Pour Jules Alingete, il ne devrait pas être seulement question d’arrêter les ubs et d’interdire les,autres à quitter le pays. Il émet le vœu ardent de voir ces arrestations mènent vers,des procès sans complaisance. Une des manières pour dissuader les,éventuels inciviques.

Il sied de rappeler que le directeur du Secope avait arrêté, accusé de malversations financières. De sa part, Willy Bakonga Wilima, ministre du tutelle aurait été interdit de quitter Kinshasa.
En outre, des rumeurs font état de la,suspension par la Banque Mondiale de son appui financier au programme de la gratuité de l’enseignement de l’enseignement. Cette institution de Breton Wood avait autrefois accepté de soutenir ce programme scolaire du chef de l’État avec un montant de 5 milliards pendant cinq ans. Cette année 2021, la République Démocratique du Congo devrait déjà bénéficier d’une première tranche de 100.000 millions de dollars américain.

De Lip

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.