Site icon SPHYNXRDC

Élections législatives 2023 : La MOE appelle à la transparence dans le calcul du seuil de représentativité

La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et l’Église du Christ au Congo (ECC) ont exprimé leur inquiétude quant à l’opacité dans le calcul du seuil de représentativité aux législatives en République démocratique du Congo (RDC).

 Dans un communiqué publié ce jeudi 11 janvier à Kinshasa, ces deux églises ont souligné à travers leur mission d’observation électorale l’absence d’un dispositif permettant aux parties prenantes de suivre en toute transparence le processus de calcul du seuil légal de représentativité et de l’attribution des sièges.

« Cette opacité n’est pas de nature à rassurer toutes les parties prenantes et à favoriser l’acceptation des résultats », soulignent la CENCO et l’ECC .

Les deux églises influentes du pays ont recommandé à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de mettre en place un dispositif qui permet aux partis et regroupements politiques de s’autoevaluer en toute transparence.  

Ceci, disent-elles, dans le souci de préserver l’intégrité des résultats des élections législatives en privilégiant ou excluant quelques partis et regroupements politiques dans l’élaboration de la liste de ceux qui auront atteint le seuil.

« Préserver l’intégrité des résultats des élections législatives en favorisant ou excluant quelques partis et regroupements politiques dans l’élaboration de la liste de ceux qui auront atteint le seuil moins encore par une quelconque désignation au sein de ces listes des personnes recommandées au lieu de suivre l’ordre d’arrivée », dixit la MOE.

NGK

Quitter la version mobile