Elections 2023:la SADC va déployer ses observateurs

La Mission d’évaluation préélectorale du Conseil consultatif électoral de la SADC satisfaite des échanges avec les différentes parties prenantes et prête à revenir pour l’observation des élections de décembre 2023


Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, s’est entretenu avec la délégation du Conseil consultatif électoral de la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe) dont la RDC est membre.

En mission d’évaluation préélectorale arrivée à Kinshasa, il y a une semaine, cette délégation est conduite par l’Avocate NOTEMBA TJIPUEJA, Vice-Présidente de la SADC et représentant la Namibie.

Elle consiste prioritairement à évaluer si l’environnement politique et sécuritaire du pays est propice à la tenue d’élections libres, équitables, transparentes, crédibles et pacifiques, conformément aux principes et lignes directrices révisés de la SADC.

Mais également jauger le cadre légal et constitutionnel régissant les élections présidentielle, législatives et des conseillers communaux du 20 décembre 2023.

En sus, elle est chargée d’évaluer si la CENI a pris les dispositions nécessaires à la tenue et au bon déroulement des élections à venir. Au sortir de ces échanges, l’Avocate NOTEMBA TJIPUEJA en a livré la quintessence.

« L’objet de notre visite était d’informer le Président de la CENI sur les objectifs de notre mission en RDC en tant que Conseil consultatif électoral de la SADC. Nous sommes ici pour mener une évaluation préélectorale en voulant être saisis de la situation politique et sécuritaire du pays pour voir si elles se prêtent à la tenue des élections libres, transparentes, crédibles et pacifiques en conformité avec les principes et lignes directrices de la SADC. Nous évaluons également le cadre juridique notamment la Constitution, la loi électorale, en plus de l’état de préparation de la CENI par rapport à l’organisation de ces scrutins. Nous avons rencontré plusieurs parties prenantes entre autres les autorités gouvernementales, la société civile, les partis politiques, la presse, les différents groupements tels que celui des femmes, de la jeunesse », a déclaré NOTEMBA TJIPUEJA, Vice-Présidente de la SADC.

Avant de mettre en avant la satisfaction qui se dégage de la mission effectuée par la délégation prête à revenir lors des consultations électorales pour accompagner la mission d’observation électorale attendue en décembre 2023.

« Bien évidemment, la CENI est un acteur clé dans ce processus électoral, c’est pourquoi nous y sommes revenus rencontrer cette fois-ci le Président afin d’évaluer l’état de préparation de ces scrutins. En effet, nous sommes satisfaits de la mission que nous avons menée. Nous avons dans un premier temps pris langue avec le 1er Vice-Président, il y a quelques jours, qui a répondu à plusieurs questions que nous avions et nous a également envoyé par écrit un document sur les informations qui ont été demandées. Cela a été suivi par les échanges de ce jour avec le Président qui a répondu à toutes les questions concernant le processus électoral et certains points qui ont été relevés lors de nos rencontres avec les autres parties prenantes au processus électoral. Ses réponses étaient fort satisfaisantes et nous sommes heureux de constater tout le travail qui se fait au niveau de la CENI et dans le même temps, nous sommes impatients de revenir lors des élections avec la mission d’observation que nous allons accompagner », a-t-elle souligné.

Cette mission s’inscrit dans la continuité des actions menées dans le cadre de la consolidation de la paix ainsi que du renforcement de la démocratie et du système électoral dans cette sous-région du continent africain.

CELLCOMM/CENI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights