Élections 2023 : Le numéro deux de la CENI hausse le ton contre  une tentative de piratage des systèmes de la centrale électorale à partir de la Russie

Les péripéties autours du déroulement du scrutin du 20 décembre ne cessent de s’accroître, alors que d’autres centres électoraux à problème la veille accueillent des électeurs pour remplir leur devoir civique, le vice-président de la CENI Didi Manara est monté au créneau la journée de ce jeudi pour dénoncer une tentative de piratage des systèmes informatiques de son institution.

À en croire le numéro deux de la centrale électorale, cette tentative provient du pays de Vladimir Poutine (Russie).

Cette dénonciation est une énième après celle de Denis Kadima qui, il y a deux jours, avait indiqué que son institution avait déjà subi plus de 3 000 menaces et que toutes ont été repoussées.

Sur le plateau de la même radio, le Vice-Premier ministre Jean-Pierre Bemba avait accusé, sans nommément le citer, un candidat à la présidentielle d’avoir payé des hackers russes pour pirater le système informatique de la CENI.

La CENI a annoncé par le truchement de son vice-président que les résultats des votes seront communiqués de manière séquentielle dès ce vendredi.

NGK 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights