Elections 2023 : La CENI lance la toute dernière cascade de formation des membres des bureaux de vote et dépouillement ainsi que les membres des centres locaux de compilation des résultats

Le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante ( CENI), Denis KADIMA KAZADI, a lancé au Centre Caritas Congo la première série de la cascade de formation des membres des bureaux de vote et de dépouillement (MBVD) ainsi que des membres des centres locaux de compilation des résultats (MCLCR), pour les scrutins du 20 décembre 2023.

Le numéro un de la CENI était accompagné des membres du Bureau et de la plénière au cours de cette cérémonie de premier niveau qui concerne les cadres et agents de la Centrale électorale.Pendant 10 jours, 26 facilitateurs experts de la CENI vont former 197 procéduriers et autant d’informaticiens venus tous du siège de la CENI.

Cette formation leur permettra de maîtriser les procédures concernant les opérations de vote, de dépouillement et de compilation des scrutins ; le remplissage de différentes fiches ; l’utilisation du Dispositif électronique de vote (DEV) et la constitution des différents plis.Occasion pour le Président Denis KADIMA de rappeler aux participants l’importance et l’intérêt que le management de la CENI accorde à cette formation.

« Nous sommes à 78 jours des scrutins du 20 décembre 2023. Comme vous le savez, le vote va se dérouler en un jour de 6 h à 17 h (heure locale). Ce jour-là, les électeurs vivant dans les chefs-lieux de provinces entreront dans les bureaux de vote pour opérer quatre choix (Le candidat Président de la République, député national, député provincial et conseiller communal). Les électeurs des territoires par contre, sont appelés à faire trois choix (Le candidat Président de la république, député national et député provincial).

Et enfin, les Congolais résidant dans les cinq pays étrangers pilotes, voteront uniquement pour le candidat Président de la République. Au regard de cette réalité, nous devons offrir un service de qualité que tous les électeurs attendent de nous. Voilà pourquoi cette formation doit être axée sur les exercices pratiques qui seront renforcés par l’utilisation du DEV.

Vous êtes obligés de veiller sur la qualité de la formation, car plus la cascade et longue, plus le risque de déperdition est grand. D’où la nécessité de procéder par des évaluations objectives de manière à doter la CENI d’un personnel opérationnel capable de remplir sa mission en toute conscience et responsabilité », a indiqué Denis KADIMA KAZADI.

Non sans avoir rappelé ce qui apparaît comme une règle d’or : « Vous êtes des cadres et agents de la CENI. Ne vous laissez pas influencer par les acteurs politiques et sociaux. Vous n’êtes pas au service des acteurs politiques. Vous devez changer votre manière de travailler, interrogez toujours votre propre conscience. J’invite toute la chaîne de supervision à veiller de manière stricte au respect de ces dispositions ».

De son côté, le Questeur Adjoint, Sylvie BIREMBANO BALUME, a, au nom du Rapporteur Adjoint, Paul MUHINDO (empêché), circonscrit le contexte de cette session de formation.

« Après la convocation de l’électorat à l’élection présidentielle, de la députation nationale et provinciale ainsi que celle des conseillers communaux au niveau des chefs-lieux de province, nous nous retrouvons en ce lieu pour un nouveau défi. Il s’agit du lancement ce jour, par Son Excellence Monsieur le Président de la CENI, de la dernière cascade de formation devant nous conduire directement à l’organisation des scrutins du 20 décembre 2023 », a-t-elle fait observer.

Introduisant la série des interventions du jour, le Secrétaire Exécutif National, Thotho MABIKU TOTOKANI, dans son mot de bienvenue, a exprimé toute sa gratitude au management de la CENI qui, non seulement a mis à disposition les moyens pour l’organisation de cette formation avec notamment l’acquisition des supports nécessaires pour son bon déroulement.Ce premier niveau de cascade de formation va se dérouler en quatre étapes et cela, dans tous les démembrements de la CENI disséminés dans les 26 provinces de la RDC.

CELLCOMM/CENI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights