Élections 2023: cette attitude de Joseph Kabila qui jette un doute sur l’organisation d’ici le 20 décembre

Plusieurs sources concordantes révèlent qu’il y a bel et bien eu un tête à tête entre le sénateur à vie Joseph Kabila et l’ancien président de Tanzanie Jakaya Kikwete, la semaine passée à Lubumbashi. Les deux personnalités ont échangé sur un possible dialogue entre congolais avant la tenue des élections dans le respect du délai constitutionnel.

Cette demande d’associer l’ancien chef de l’état à ce dialogue n’a pas trouvé une suite favorable. Selon les mêmes sources, Kabila a refusé de s’engager dans cette démarche. Ce dernier a, ainsi, refusé de faciliter un dialogue national entre Congolais pour une transition de trois ans.

Le prédécesseur de Félix Tshisekedi s’est même étonné qu’un tel plan vienne de son successeur.

La vraie raison de ce dialogue serait le report des élections prévues dans huit petites semaines. Kabila fils s’est indigné sur le retard observé dans l’organisation matérielle de ces élections.

L’on ne peut, donc, s’étonner qu’il soit exigé à certains cadres du FCC de signer officiellement leur fidélité à Joseph Kabila comme on l’a vu au courant de la même semaine et cela devant sa jumelle Janet Kabila.

L’homme semble incontournable au delà des faux semblants.

Qu’on se le dise !

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights