Élection présidentielle 2023 : Alexis Thambwe clos le débat sur la double nationalité de Moïse Katumbi 

À presqu’ un mois de l’élection présidentielle prévue en décembre 2023, les candidats ne se font pas prier, d’autres mènent des actions visant à invalider leurs adversaires.

Tel est le cas du candidat Noël Tshiani Muadiamvita qui, a déposé une plainte à la cour constitutionnelle pour demander l’invalidation de la candidature de Moïse Katumbi Chapwe pour acquisition d’une nationalité étrangère sans renoncer à la nationalité congolaise qui reste une et exclusive selon la constitution.

Face à cet épineux problème qui risque de créer une tension dans le Chef de la population principalement, celle du grand Katanga considéré comme bastion de Katumbi, L’ancien ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba est sorti de son silence pour refermer le débat sur la nationalité italienne de l’homme de Kashobwe.

Interrogé par une radio étrangère de renom, le président honoraire du Sénat a confirmé avoir délivré un certificat de nationalité à Moïse Katumbi et ce certificat n’a jamais été annulé.

« Je n’avais aucune preuve que Moise Katumbi était italien. Il y a eu des dénonciations qui ont été réfutées par l’avocat de Moise Katumbi, Éric Dupond-Moretti qui a écrit à la commune de San Vito Dei Norman. En réaction, l’administration italienne a confirmé que Moise Katumbi n’a jamais eu la nationalité italienne », a déclaré l’ancien ministre de la Justice.

Pour le Sénateur Thambwe Mwamba, « ce débat est une distraction, un faux débat, il faut laisser la candidature de Katumbi et « il ne faut pas embraser le pays ».
 

Une seule question reste pendante, la Cour constitutionnelle va se baser sur quoi pour clore le débat?

D’autant plus que le certificat de nationalité est valable, il n’a jamais été annulé. La commune italienne a confirmé que Moise Katumbi n’a jamais eu la nationalité italienne. Ceux qui ont accusé Moise Katumbi se sont appuyés sur des allégations infondées, selon un observateur.

À noter que demain vendredi, la Cour Constitutionnelle va appeler en audience Noël Tshiani et Tshivuadi Mansanga Junior pour les entendre sur leur plainte d’invalidation de la candidature de Moïse Katumbi. 

NGK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights