Election du bureau définitif : Christophe Mbosso N’Kodia, l’expérience au service de l’Assemblée nationale

C’est fait ! L’honorable Christophe Mbosso N’kodia a déposé sa candidature au poste de président du bureau définitif, hier vendredi 29 janvier en début de soirée.
Après avoir donné satisfaction dans la manière de conduire la police des débats au bureau d’âge de la Chambre basse du Parlement, après l’éviction du bureau Mabunda, le député doyen d’âge est préféré au milieu de plusieurs autres prétendants au perchoir. Aussi a-t-il été désigné candidat de l’Union sacrée de la Nation. C’est qui fait dire à ses détracteurs qu’il est le choix du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi
A 78 ans, Christophe Mbosso N’Kodia Pwanga n’est pas un nouveau venu en politique. L’homme traîne une riche expérience politique qui commence en 1977 quand il est élu député national dans le district du Kwango.
Dès la législature 1977-1990, Mbosso N’Kodia est membre de plusieurs commissions parlementaires (Eco-fin, Politique Administrative et juridique, Socioculturelle, Découpage et décentralisation territoriale, membre du Comité central, Secrétaire Rapporteur du Bureau du Comité central.
A partir de 1990, Christophe Mbosso voit s’ouvrir une riche carrière politique, plusieurs fois ministre (Mines, Energie et Affaires, Foncières, Agriculture, Développement rural, Santé publique, Travail et Prévoyance sociale, Sport et Loisirs, Portefeuille…).
De mai à juillet 1997, Mbosso N’Kodia connaîtra l’exil en Tunisie, Côte d’Ivoire et Belgique.
A partir de 2003, Christophe Mbosso renoue avec la politique. Il est sénateur du Parlement de transition, puis député élu avec plus de 30.000 voix dans la circonscription électorale de Kenge et membre de la Commission Politique, Administrative et Juridique de l’Assemblée nationale. En mai 2018, Christophe Mbosso est élu président national du parti politique dénommé « Convention Pour la République et la Démocratie, C.R.D en sigle », pour un mandat de 7 ans renouvelable et janvier 2019, il est élu député national dans la circonscription de Kenge-Territoire, dans la province du Kwango.
Il est depuis, membre et secrétaire exécutif du regroupement politique ABCE (Alliance des Bâtisseurs pour un Congo Émergent). Ancien membre du FCC, ce regroupement politique compte 12 députés nationaux, 1 sénateur et plusieurs députés provinciaux.
Originaire du Kwango, Christophe Mbosso N’Kodia Pwanga est diplômé en Sciences politiques et administratives de l’Université de Lubumbashi, cadre du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila, l’homme compte parmi les doyens non seulement du Parlement, mais aussi de la scène politique congolaise.
Ambitieux, Mbosso N’Kodia l’a toujours été. Il a figuré parmi les 33 candidats à la présidentielle de 2006, ayant raflé 78 983 voix au premier tour de ce scrutin.
C’est cette riche expérience de politicien et homme d’Etat que Christophe Mbosso veut mettre à la disposition du prochain bureau définitif de la Chambre basse du Parlement sous ce vent de renouveau incarné par l’Union sacrée de la Nation voulue par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi.
Cellule de communication et presse du candidat Mbosso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.