Echos des partis politiques: Une prophétie sur Kamerhe rend ses adeptes assidus à la prière

Le secrétaire général intérimaire de l’Unc, Aimé Boji, vient de lancer une série de prières en faveur de l’autorité morale de ce parti politique , Vital Kamerhe. Cette recommandation pas facile à observer surtout quand on sait dans le milieu politique diables , saints, gourous, marabouts, pasteurs, féticheurs, évangélistes et autres se côtoient aura -t-il un impact positif sur l’avenir politique de celui que l’on a surnommé le pacificateur? Ceci est parti d’une prophétie qui pourra se réaliser d’ici le 15 février , date fixée pour l’audience d’appel de l’ancien directeur de cabinet de Félix Tshisekedi.

Que dit la prophétie?

Selon un combattant de l’Unc qui prends très au sérieux cette opportunité, lui qui ne souvient plus quel jour il s’était encore agenouillé ou avait foulé ses pieds dans une église, la libération de VKK sera prononcé ce 15 février et le 16 février, ce dernier sera nommer premier ministre par Félix Tshisekedi.

Cette prophétie a ravivé la foi, si pas, la croyance des hommes en rouge-blanc, qui implorent le ciel pour que ce miracle de dernière chance se réalise: « Nzambe aza juste, leader azo bima, mpe mbala moko tozui prima prima! », traduisez:  » Dieu voit tout, notre leader sera libre et du coup nous prendrons la primature ». Entre temps, dans d’autres camps où l’on attend aussi un premier ministre, les ustensiles pour les festivités de nomination sont déjà prêts sauf que ça commence à peser sur les nerfs cet attente, de quoi faire perdre le sommeil.

Qu’à cela ne tienne, quelque soit la longueur de la nuit, le soleil finit par se lever, dit-on.

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.