Site icon SPHYNXRDC

Échos des partis politiques : « On ne change pas l’équipe qui gagne, celle qui ne gagne pas on doit la changer « (Jimmy Ngalasi)

Le coordonnateur de la force révolutionnaire du changement PPRD, Jimmy Ngalasi, a organisé un point de presse ce jeudi 13 janvier à la grande salle de Fatima située dans la commune de la Gombe.

Tout au long de ce point de presse, Jimmy Ngalasi a tiré à boulet rouge sur tous les caciques du parti politique PPRD. Le coordonnateur de la force révolutionnaire du changement PPRD Jimmy Ngalasi dit :

« La situation indéniablement créée par ceux qu’on appelle communément caciques où encore dieux anciens a mis le PPRD dans un coma politique éternel. L’arrogance à l’égard du chef de l’État, la cupidité, le maquillage de tous ces caciques qui sont considérés comme les dieux anciens impopulaires sur le plan national qu’international, nous a chassé du pouvoir.

Me Jimmy Ngalasi, initiateur de la Force révolutionnaire du changement PPRD

Depuis le 08 février 2021, la force révolutionnaire du changement PPRD a dressé un tableau sombre de la gestion de ces caciques:

« Le PPRD n’avait plus de boussole, il est devenu un parti politique familial, clanique, tribal, des enfants d’abord, des copinage et un parti des proxénètes« .

Il a, ensuite, renchéri que seuls les enfants de ces caciques avaient droit aux jouissances de ce parti au détriment des militants du PPRD qui est aujourd’hui en voie de disparition:

« Je condamne la transhumance politique de certains caciques du PPRD connu par vous tous. La force révolutionnaire du changement PPRD a noir sur blanc démontré l’incapacité et l’incompétence dans la gestion quotidienne du parti de l’équipe Emmanuel Ramazani Shadari et ses prédécesseurs. Par la même occasion, je demande à monsieur Emmanuel Ramazani Shadari de démissionner du secrétariat permanent du PPRD. »

Des révolutionnaires du PPRD présents

Signalons, par ailleurs que, Jimmy Ngalasi a informé à tous les militants du PPRD que son souci est de ne pas voir le parti politique de Joseph Kabila disparaître comme le parti politique ABACO du défunt Kasa-vubu et le MPR du défunt Joseph Mobutu.

Voldy Matiafu

Quitter la version mobile