Dr Dédie Bandubola, premier patient mort de Covid-19: une année déjà!

Une journée commémorative a été organisée ce samedi 20 mars à l’espace Roméo Golf en l’honneur du Docteur Dédie Bandubola, le premier patient déclaré mort de Covid-19. Cette journée s’est voulue un moment très particulier et plein d’enseignements surtout que plusieurs révélations ont été faites sur la personne de l’illustre disparu. Comme le Dr Dédie l’aurait voulu de son vivant, cette commémoration a commencé par une prédication dite par le frère Emmanuel Musongo de l’Eglise la Borne de Matadi venu spécialement honorer la memoire de cet autre serviteur de Dieu. Dans sa prêche, l’officiant du jour a insisté sur le fait que le docteur Dédie Bandubola fut un fervent chrétien qui a servi Dieu et qui se trouve désormais auprès du Père. Il a rappelé à l’assistance que quand un chrétien meurt, c’est la chair qui disparaît mais l’âme rejoint la félicité de Dieu. Il a recommandé aux uns et aux autres de se servir de l’exemple de l’illustre disparu qui fut un exemple de Dieu et qui a vécu parmi eux.

Frère Emmanuel Musongo

« Je viens bénir le Seigneur cet après midi »!

Veuve Bandubola

Le moment le plus émouvant de ce premier anniversaire de la disparition de Docteur Dédie Bandubola restera la série des témoignages par vidéo et physique de la famille biologique, collègues de service et amis. En effet, l’on retiendra dans les témoignages que Dr Dédie Bandubola fut un homme à plusieurs dimensions et un grand coeur prêt à servir les autres. A l’unanimité, il fut un grand homme comblé de grâces divines et d’une largesse légendaire. Parmi les intervenants, le Dr Nsumbu, ami et collègue médecin du jeune médecin n’a pas pu retenir ses larmes devant l’assistance avant de conclure:

 » On ne peut pas parler d’un ami comme Dédie en quelques minutes ».

Que des bons souvenirs

L’épouse de l’illustre disparu, Madame Lukiana Bandubola , a eu des mots justes pour dire qui fut son époux : un excellent médecin, un patriote qui aimait son pays qu’il a servi toute sa vie, un tendre époux attentionné qui a toujours été à côté de sa famille qu’il cherissait tant. Il adorait ses enfants qu’il aprivoisait en bon père de famille:

 » Je viens bénir le Seigneur cet après midi pour mon époux qu’ il a servi toute sa vie ».

Elle a ,ensuite, rappelé que les derniers moments de leurs conversations avaient tourné autour de la parole de Dieu et que son cher époux est parti en récitant le Psaumes 23. Très rassurée et pleine d’espoir, cette fidèle épouse a souligné que le premier patient déclaré mort de Covid-19 en RDC n’a jamais contaminé une seule personne dans sa famille et dans son entourage. Pour elle, son époux ne serait pas mort de cette pandémie sauf que le moment était mal choisi et que tout cela est la volonté de Dieu.

Dans l’assistance, on a compté la présence de quelques personnalités de taille comme la Dg de la CNSS, Madame Agnès Mwad, le DG de l’INPP, Maurice Tshikuya, l’ancien Dg de la CNSS, le député national Faustin Toengaho sans oublier sa belle-mère , la député nationale Marie Anges Lukiana.

De hautes personnalités du monde du travail présents

Ses quatre enfants dont les jumelles ont réservé des éloges assez particulières à leur papa à travers une vidéo où ils se sont rappelés des bons moments heureux passés avec leur doux papa tout en lui souhaitant un repos éternel dans le Christ.

Famille Bandubola

La grande surprise

Que ne fut pas la surprise de l’assistance de suivre , à travers une vidéo, le jeune médecin prêcher dans une église. L’image illustrait le Dr Dédie Bandubola prêcher sur le royaume des cieux où il exhortait les fidèles d’arracher une place au paradis et de bannir la recherche effrénée des biens matériels qui sont pourissables:

Des bougies en mémoire de l’homme de Dieu

 » Cherchez d’abord le royaume des cieux et la bénédiction suivra », martelait-il.

Il faut rappeler que le Dr Dédie Bandubola a quitté la terre des hommes le vendredi 20 mars 2020 à l’hôpital du Cinquantenaire à Kinshasa de suite des troubles respiratoires. Contrairement à une vidéo qui circulait sur les réseaux sociaux où l’illustre disparu demandait aux congolais de se rendre au concert de Fally Ipupa où il se trouvait, ce dernier n’a jamais participé à ce concert:

 » Il voulait que les congolais soutiennent leur frère qui ne vivait que de son métier de musicien. Dédie ne supportait pas l’injustice », précise la veuve Bandubola.

En somme, l’on retiendra du Dr Dédie Bandubola un grand homme avec un grand coeur toujours prêt à servir les autres comme le recommande la Bible. Il avait la main sur le coeur.Repos éternel dans la félicité du Seigneur, très cher ami.

La veuve Bandubola observant les ballons envoyés à son complice

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.