Docteur Félix Kabange:  » Le confinement a montré ses limites, notamment à Gombe »

Dr Félix NNuNumNumbNumbNumbi

L’ancien ministre de la Santé, Dr Félix Kabange Numbi, rappelle que « le confinement a montré ses limites, notamment à Gombe. (Il n’est pas non plus opportun de « renforcer le couvre-feu », qui devrait plutôt « être levé », préconise-t-il à quelques heures de nouvelles mesures présidentielles pour faire face à la 3ème vague du Coronavirus en RDC.

Par contre, recommande-t-il, « il faut donner les moyens à la Police. Mais, il faut aussi former cette Police. Comment pouvez-vous faire observer (le port obligatoire des masques) lorsque les policiers eux-mêmes n’ont pas des masques? », s’interroge-t-il, sur Top Congo FM.

« Deuxièmement, le gouvernement devait subventionner nos tailleurs de sorte qu’on puisse fabriquer en grande quantité les masques en tissu. Si tout le monde peut porter le masque en tissu sur les lieux publics, on peut être protégé surtout qu’avec la 3ème vague, il y a moins de toux, de rhume, c’est juste avec la respiration qu’on est contaminé », renseigne Docteur Félix Kabange Numbi.

Renforcer les mesures actuelles

« On (devrait, pour faire face à la 3ème vague de covid-19) renforcer les mesures actuelles, c’est-à-dire le port correct des masques, le lavage des mains et la distanciation sociale, qu’en décréter de nouvelles », conseille-t-il.

« Il y a peut-être des mesures (à prendre) par rapport aux frontières, (comme) le renforcement du contrôle des personnes qui y entrent. Vous savez, la semaine passée, on a eu plus de 117 cas d’importation ».

Depuis l’annonce officielle de la 3ème vague de Covid-19, c’est en moyenne 300 nouveaux cas qui sont répertoriés journalièrement en RDC, 429 nouveaux cas pour la seule journée de jeudi.

En attendant les mesures présidentielles « dans les prochaines heures », les autorités de Kinshasa (épicentre de l’épidémie) ont annoncé en début de semaine, l’interdiction des rassemblements de plus de 20 personnes, des marches publiques, des productions artistiques, des kermesses, des cérémonies festives, des et des veillées mortuaires.

Pour faire respecter cette décision, depuis jeudi, la Police a été déployée dans différents coins de Kinshasa.

Médias congo/Sphynxrdc.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.