Devoir de mémoire/ Le président Kasa-Vubu: une référence nationale de la bonne gouvernance

24 mars 1969-24 mars 2021. Cela fera 52 ans depuis que Joseph Kasa-Vubu, premier président de la République de la RDC, a tiré sa révérence. En marge de ce douloureux anniversaire, le Magazine de l’Afrique libre, « Renaissance africaine » que dirige Freddy Mulumba Kabuayi wa Bondi a organisé samedi 20 mars dernier une journée de sensibilisation à la paroisse Notre-Dame de Fatima dans la commune de Gombe à Kinshasa. Thème « Joseph Kasa-Vubu, héros national ».


Les animateurs de la journée de sensibilisation sur le thème « Joseph Kasa-Vubu, héros national » organisé par le Magazine « Renaissance africaine » à Notre-Dame de Fatima dans la commune de Gombe à Kinshasa samedi 20 mars dernier, ont tous été unanimes pour reconnaître que le premier président de la République démocratique du Congo (RDC), Joseph Kasa-Vubu, décédé le 24 mars 1969, à l’âge de 52 ans, a été non seulement une révérence de bonne gouvernance mais aussi un apôtre du dialogue et de l’unité nationale.

Vue de dos, l’organisateur, Freddy Mulumba, et vue des participants

Et l’organisateur a porté son choix sur les scientifiques plutôt que sur les hommes politiques pour animer cette journée. Il s’est agi de l’abbé-professeur César Vumuka-Ku-Nanga, qui a planché sur « Les bases spirituelles et morales de l’action politique de Kasa-Vubu » et du professeur Ngoma Binda sur « Joseph Kasa-Vubu, philosophie politique et bonne gouvernance ».

Sans oublier la biographie de Kasa-Vubu présentée par le professeur Pamphile Mabiala Mantuba et la modération assurée par le professeur Longo Mbenza.
Pour Joseph Kasa-Vubu, ont tous reconnu, seule la bonne gouvernance peut garantir un développement intégral. Et la bonne gouvernance s’appuie sur la foi en Dieu et la morale éthique. Explicitant cela, le prof. César Vumuka, profitant du profil recherché pour les membres du Gouvernement attendu, a indiqué que « seuls les hommes et les femmes qui font preuve d’une bonne moralité à la Ksa-Vubu, qui ont une expérience avéré dans un domaine requis, qui sont poussés par le bien-être de la population, qui privilégient la cohésion nationales et non la balkanisation, qui consolident la démocratie et l’État de droit et qui sont guidés par Dieu dans leurs actions sociales et politiques, méritent de gérer les institutions de l’État et les entreprises tant publiques qu’étrangers pour un développement intégral de la RDC ».
Le prof. Ngoma Binda, pour sa part, a rappelé avoir déjà co-organisé en juin 1991 avec le prof. Longo Mbenza, une journée scientifique sur Kasa-Vubu au Palais du peuple. Il a fait remarquer que c’était au temps fort du régime Mobutu qu’ils ont eu l’audace de reconnaître Kasa-Vubu comme un véritable héros national
Il a félicité le président Félix Tshisekedi pour avoir élevé Kasa-Vubu au rang de héros national, quelqu’un qui était effectivement exceptionnel.
De son côté, le prof Mabiala Mantuba, a, après avoir encensé le docte personnage qu’à été Joseph Kasa-Vubu, invité, à l’instar d’autres intervenants, les jeunes à suivre l’exemple du premier président de la RDC. Qui doivent prêcher par l’amour du prochain et du pays.
D’ailleurs, l’organisateur Freddy leur a demandé de s’apprêter à remplacer tous les médiocres de la classe politique.

Olivier Dioso

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.