Détournement de 18 millions de dollars américains de la RTNC : le comptable et le directeur de cabinet de Patrick Muyaya interpellés

La journaliste de la RTNC interpellant le chef de l’état

Il n’y a pas de de fumée sans feu, dit un adage.

En effet, ce qui semblait ne pas être assez fondé puisque venu d’un tweet d’une personne pas assez connu du grand public semble devenir sérieux.

L’affaire avait fait grand bruit depuis que les agents de la RTNC avaient décidé d’éclabousser leur Ministre de tutelle en présence du garant de la nation, Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de passage à la cité de la voix du peuple pour rendre hommage à l’acteur Kwedy, décédé dix jours plus tôt.

Remise du mémo au président de la République

Si le côté administratif et politique suit son cours sans désemparer, au pénal le Ministère public est déjà à pied d’œuvre. Des convocations en bonne et due forme ont été lancées à l’endroit du comptable public et du Directeur de Cabinet de Patrick Muyaya, le nommé Nicolas Liyanza, pasteur de son état, qui n’est autre que l’ancien intendant de longue date du quadragénaire Ministre de la communication et médias.

En effet, les implications judiciaires du détournement présumé de 18 millions de dollars, destinés à la modernisation du site de la RTNC et au renouvellement de son outil de travail en perspective des jeux de la francophonie notamment, tiennent au fait qu’une telle somme ne pouvait pas se retrouver entre les mains des fournisseurs sans appel d’offre. Il aurait fallu pour cela saisir la DGCMP, Direction Générale de Gestion des Marchés Publics, pour, à tout le moins, obtenir un avis de non objection.

Au lieu de tout cela, le Porte-parole du Gouvernement, qui se vante de faire le maître de cérémonie de ses collègues lors des briefings affadis au fil du temps, n’a trouvé mieux que de signer un ordre de mission pour son directeur de cabinet et son conseiller technique, dépêchés clandestinement à Paris pour effectuer des emplettes avec une rondelette somme de 7 millions de dollars américains en cash. La manœuvre avait certainement pour objectif de soutirer à la RTNC 11 millions de dollars en échappant à la vigilance des services de contrôle et du banc syndical.

Il est surréaliste qu’un membre du Gouvernement, en pleine dispensation de l’état de droit, ait cru pouvoir se tirer à bon compte avec 11 millions de dollars volatilisés et 7 millions dépensés cavalièrement en toute opacité. Comble d’ingénuité, Nicolas Liyanza, Directeur de Cabinet autoritaire de Patrick Muyaya, a téléphoné à Apo Ipan, le chargé de la communication de l’IGF, pour transiger sur la possibilité de mettre l’affaire sous le boisseau. Cadre de la RTNC initié aux arcanes de la lutte contre le détournement des deniers publics par Jules Alingete en personne, Apo Ipan a bien pris soin d’enregistrer cet aveu de culpabilité de Nicolas Liyanza, et de le transférer aux différents services d’intelligence. Rira bien qui rira le dernier.

GIPHOLA GIMBUNZE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.