Destruction méchante du marché central de Kinshasa :  » Ce n’est pas Ngobila, c’est Tshisekedi »( témoignages des vendeuses)

Destruction méchante du marché central de Kinshasa :  » Ce n’est pas Ngobila, c’est Tshisekedi »( témoignages des vendeuses)

0 0
Read Time:3 Minute, 29 Second
Marché central de Kinshasa

Les vendeuses de l’ex marché central de Kinshasa sont montées au créneau pour dénoncer la précipitation par laquelle le gouvernement congolais s’attelle à construire le marché Matadi Kibala alors que le marché central de Kinshasa n’est toujours pas reconstruit depuis sa destruction méchante il y a deux ans.

En effet, ces commerçantes retrouvées éparpillées à côté de ce lieu mythique et qui avaient payé en bonne et due forme leurs espaces ne jurent que par le départ de Félix Tshisekedi :

 » Eza Ngobila te, eza mwana ya maman Marthe oyo to yambaka awa nde a pesaka ndingisa ya ko buka zando muunene. To yambaka ye maboko polele. To kanisaka Ngobila nde mabe, nzoka mwana ya Étienne nde ndoki monene n’a biso. Biso ba mamam ya zando, toko voter ye ata mokolo moko te. Na mama n’a ye akota zando yango ata mokolo moko te mpo atinda mwana n’a ye abuka eloko ta motuya boye? Ba sala oyo ba lingi , kasi, mokolo ezali. Ba silisa bomengo ya Congo, likambo te« , pour dire:

« Ce n’est pas Ngobila, c’est le fils à maman Marthe que nous avions reçu à bras ouverts qui avait donné l’ordre de détruire ce grand marché. Nous avions pensé que c’était Ngobila notre bête noire alors que c’est le fils d’Etienne Tshisekedi. Nous les vendeuses de l’ex marché central ne voteront jamais pour Félix Tshisekedi. Est ce maman Marthe n’a jamais effectué ses achats dans ce marché?

Qu’ils fassent ce qu’ils veulent. Un jour viendra, qu’ils se pavanent avec l’argent du Congo comme ils veulent, ce n’est pas un problème.

Retour sur les faits

le Président de la République était descendu, il y a deux ans, le 10 mars, au marché central de Kinshasa sur invitation du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka et avait tranché en ces termes:

« ce lieu de négoce va être rasé et remplacé par un nouveau marché. La démolition commence ce jeudi 11 mars. Telles furent les retombées de la séance de travail tenue par le Chef de l’État, mercredi 10 mars dans la salle de réunion de l’Hôtel de Ville de Kinshasa. Cette séance s’était tenue en marge de la visite que venait d’effectuer le Chef de l’État dans les décombres de ce marché:

« Je ne peux pas accepter que des Congolais exercent leur commerce dans des conditions inhumaines. Le marché central doit être construit. Il doit revêtir sa robe d’antan“, avait déclaré Félix Tshisekedi.

Ce dernier promettait aux commerçants congolais retrouvés sur le lieu que la construction du nouveau marché sera assurée par l’entreprise SODEMA, sur financement de FBN Bank dont le Directeur général, présent dans la salle, avait indiqué que les fonds sont disponibles. De son côté, l’émissaire de SODEMA avait confirmé le début des travaux aussitôt que la démolition aura pris fin.

Notons que le Chef de l’État avait promis de suivre de près l’évolution des travaux jusqu’à leur achèvement. Il avait même invité les représentants des vendeurs à sensibiliser leurs collègues afin d’aller occuper les places leur réservées dans les différents marchés provisoires créés par l’Hôtel de Ville, notamment à Itaga, Kabinda, Kalembelembe, Rail sur ex-24 novembre et Huileries.

En définitive, le constructeur SODEMA et le financier FBN Banque avait pris l’engagement de donner à la ville un marché moderne qui tient compte de l’évolution démographique et des contraintes sanitaires.

Deux ans après la destruction de ce lieu symbolique, rien n’est toujours fait à l’indignation des vendeurs et de nombreux Kinois. La construction d’un nouveau marché de Matadi Kibala avant celui du marché central vient rallumer le feu et provoquer la colère des vendeuses de ce lieu de négoce qui contribue à la survie des plusieurs familles Kinoises.

Un prophète avait prédit, il y a quelques mois, que deux angles vont faire partir, bonnement, Félix Tshisekedi s’il ne rachetait pas: la reconstruction rapide du marché central de Kinshasa et la fin des tueries à l’Est:

« si Félix Tshisekedi perd la confiance des kinois à travers le marché central et l’est de la RDC à cause des tueries en cascade qui devient un pain quotidien, qu’est qu’il lui restera ? »

Sam Nzita

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Commerce Femme Infrastructures politique societé Societe kinshasa