Désignation d’un candidat commun de l’opposition: les présidentiables préfèrent Pretoria à Kisangani

A une semaine du lancement de la campagne électorale comme prévue par la centrale électorale, les candidats présidents de l’opposition vont se rencontrer à Pretoria, capitale politique de l’Afrique du Sud, à partir de ce lundi 13 novembre. Fayulu, Katumbi, Matata, Mukwege et Sesanga vont se choisir un candidat commun entre eux d’ici le lancement des hostilités.

Sauf que pour la majorité d’observateurs, c’est du déjà vu, car la salle aventure de Genval avec le retrait de la signature de Félix Tshisekedi à l’encontre de Martin Fayulu avant les élections de 2018 en dit long. Pire encore, le choix du lieu de cette rencontre fait penser à des agendas cachés et un parrainage étranger:

 » ils ont prouvé à la face de la nation qu’ils obéissent à des ordres venant de l’extérieur. Pourquoi ne pas organiser cette rencontre à Kisangani où il y a des morts. Ce serait un signal fort pour les populations de cette partie du pays qui constituent leur électorat. Espérons qu’ils seront élus par des zoulou« , s’est plaint un observateur.

Bien avant cette rencontre, Martin Fayulu s’était déjà autoproclamé candidat de l’opposition désigné par le peuple. Attendons voir de quoi accouchera cette messe noire.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights