Décès du général Delphin Kayimbi: sa veuve condamnée à 20 ans de servitude pénale

Enterrement du Général Delphin Kayimbi

La veuve du feu général Delphin Kayimbi a été soumise à une condamnation de 20 ans de servitude pénale principale par le procureur général de la république suite à la disparition tragique de son époux.

Répondant à l’officier du ministère public, à en croire la radio France internationale qui a eu accès aux 10 pages d’audition de cette veuve, elle assure n’avoir vu personne entrer dans leur chambre pour tuer son mari.

Selon cette même source, la veuve du général aurait suggérer devant les généraux de la commission d’enquête : « le général Baselela ici présent avait amener beaucoup de gens à la maison, peut-être que l’un d’eux est resté à mon insu ».

L’épouse du feu général,souligne la RFI,n’a pas réussi à convaincre le tribunal par ses explications.

Quand le procureur lui pose la question selon laquelle: » beaucoup de témoins déclarent que c’est vous qui avez donné cette version de « Delphin amidjemiki » (« Delphin s’est pendu »),notamment le sergent Serge, le lieutenant colonel Aboubakar,le major Rambo,le lieutenant colonel Yav et son épouse, qu’en dites-vous? »
La veuve du général,citée par le média français,dément ces propos obstinément en soutenant : « je n’ai pas dit ça, j’ai dit qu’il avait fait une crise ».

Lorsqu’on lui parle de la trace de lien visible autour du coup de son mari, elle assure que: » c’est peut-être à l’hôpital qu’on lui a mis ladite corde au coup,mais pas à la maison. »,confie la RFI.

Le réquisitoire du procureur de la république exigeant la condamnation de l’épouse du feu général Delphin Kayimbi concerne aussi sa maman qui reste exposée à la même peine.

Serge MUSENE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.