Coup de gueule : Cuper ne pousse pas le ballon au fond du filet

Coup de gueule : Cuper ne pousse pas le ballon au fond du filet

0 0
Read Time:1 Minute, 21 Second

Ceux qui critiquent l’entraîneur, excusez moi: vous ne connaissez rien du football.

Malgré un statut d’équipe la plus faible de ces barrages, nous avons imposé un jeu au Maroc, l’ultra-favori du match. De quoi faire étonner les plus grands analystes du football africain et les Marocains eux-mêmes.

Quoi de plus meilleur qu’un dispositif tactique qui vous permet de se créer plusieurs occasions et d’empêcher l’adversaire d’en créer. C’est ce qu’Hector Cuper a réussi à faire.

Si les occasions loupées par les Léopards avaient fini au fond, on aurait gagné au moins par deux buts d’écart et aurait porté en triomphe le technicien argentin. Sauf que ce n’est pas lui qui pousse le ballon au fond du filet. Mais, il crée des conditions pour que Wissa, Mbokani ou encore Bakambu le fassent.

Les Marocains ont marqué sur une seule erreur de concentration de notre défense centrale. Ce n’est pas non plus Cuper qui joue en défense centrale.

On ne peut pas remettre en question la qualité d’un entraîneur parce qu’un joueur (Bolasie) entrant n’a pas fait ce qu’on attendait de lui. On connaît tous ce qu’est capable un Bolasie de grand jour. Sauf si on a une mémoire courte.

On veut coûte que coûte le résultat sans savoir ce qu’on est vraiment en réalité : la seule équipe de ces barrages qui n’est pas dans le top 10 du classement africain et qui a manqué la dernière CAN.

Retenons les points positifs de ce match au stade des Martyrs et soutenons nos fauves pour qu’ils nous ramènent de Casablanca ce qui n’est pas impossible : la qualification.

Socrate Nsimba

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité société Societe kinshasa Sports