Consultations/Gouvernement: Les mouvements citoyens chez Sama Lukonde

Les mouvements citoyens font part au Premier Ministre Sama Lukonde de leurs attentes pour le futur Gouvernement

Kinshasa, le 27 février 2021. La délégation des mouvements citoyens actifs en Rd Congo vient d’être reçue par le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, dans le cadre des consultations en vue de la formation du Gouvernement de l’Union Sacrée de la Nation.

« Échange fructueux avec le Premier Ministre. Il a voulu que nous lui donnions nos attentes et nous les avons données. Elles ont porté sur la sécurité, particulièrement dans l’Est de notre pays. Mais aussi sur la participation des jeunes dans les institutions, la formation et l’entrepreneuriat des jeunes. Nous attendons la mise en application de toutes les suggestions. Il a été réceptif et positif en disant qu’il a entendu et qu’il prend en compte tout cela », a rapporté Irene Ngiawusi, membre de Conajofel faisant partie de la délégation.

Les mouvements citoyens ont également insisté sur la nécessité pour le Chef du Gouvernement de confier le ministère de la Jeunesse à un jeune dont le profil devrait correspondre aux critères qu’il a édictés.

A Irene Ngiawusi de préciser : « nous voulons que ça soit un jeune proche de la population, un jeune qui connaît les attentes du peuple et de la jeunesse, un jeune qui mérite bien ce poste là et qui maîtrise les problèmes de la société civile. »

De son côté, Carbone Beni de Filimbi est revenu sur la question liée aux réformes électorales à implémenter le plus vite possible par le futur Gouvernement. Mais aussi la restauration de la sécurité.

« L’une des priorités, ce sont les élections de 2023. Dans nos échanges, nous avons rappelé au Premier Ministre que les élections à venir sont prioritaires. Et c’est important qu’il en prenne compte. L’autre question relève de la sécurité. Ce qui est intéressant est que le Premier Ministre a cette conscience que le défi qu’il a est un defi générationnel. En tant que jeune, il n’a pas droit à l’échec. Il compte pour la jeunesse et qu’il fera tout pour que la jeunesse puisse être au centre de ce qui sera son programme », a indiqué Carbone Béni.

Les mouvements citoyens mobilisent autour d’eux une bonne frange de la jeunesse congolaise qui a milité au prix du sang et militent encore pour le changement et le bien-être du peuple congolais.

Le fait pour le Premier Ministre de tendre la main et se mettre à l’écoute de cette frange de la population congolaise est une marque de considération à la jeunesse congolaise pour qui il est appelé à travailler, ensemble avec son Gouvernement, sous la houlette du Chef de l’Etat, pour apporter des solutions aux problèmes auxquels elle est confrontée.

Cellule de Communication Primature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.