Christopher Ngoy : « L’union sacrée n’est pas un rempart des malfaiteurs »

Le Coordonnateur de la Société Civile de la République Démocratique du Congo, Christopher Ngoy, a réuni quelques acteurs de la Société Civile de la République le samedi 6 février à l’Institut facultatif de développement, Ifad, sur l’avenue saio dans la commune de Kasa-vubu. En effet, toujours égal à lui même avec son calme légendaire, ce grand défenseur des droits humains reconnu mondialement a commencé par remercier ses hôtes, plus particulièrement les journalistes, qui ont répondu nombreux à son invitation. Il a également gardé une pensée pieuse aux activistes de droits humains qui ont quitté la terre des hommes et tout particulièrement le Sphynx de Limete, le Docteur Étienne Tshisekedi, qui s’est dévoué toute sa vie dans la lutte participative.

mension spécial à la population

Le Coordonnateur de la Société Civile de la République Démocratique du Congo, Christopher Ngoy, a rappelé que l’année 2020 a été jalonné de plusieurs soubresauts sur le plan politique et sociale et a félicité la population pour la maîtrise et la compréhension de la ruse des prophetes de mauvais alois en gardant une attitude digne d’une population informée et responsable guidée par la perspicacité de la Société Civile de la République Démocratique du Congo qui a pour mission d’informer et d’encadrer cette population sur les enjeux en face. Il a reconnu que c’est ce peuple qui a soutenu avec plus de 100 000 signatures la pétition initiée par la Société Civile de la République Démocratique du Congo pour la dissolution de l’Assemblée nationale ou une reconfiguration, chose faite aujourd’hui. Christopher Ngoy estime qu’avec la nouvelle configuration politique, le peuple verra le bonheur. Il a ensuite demander à cette même population qui est le catalyseur de la vie sociale et politique, lui qui est l’animateur des institutions de s’approprier de cette nouvelle donne en y participant: » peuple, plus rien ne se passera sans nous ». Il a demandé aussi au peuple de pas croisé le bras après avoir tourner les choses en sa faveur en éliminant ses ennemis qui servaient plus leur autorité morale et leurs plateformes.

De l’union sacrée

Le Coordonnateur de la Société Civile de la République Démocratique du Congo a souligné que l’union sacrée n’est pas un rempart des malfaiteurs et elle doit être fondée sur les valeurs comme l’a dit le Chef de l’état, Félix Tshisekedi:

 » Que ceux qui ont des comptes à régler avec la justice ne puisse pas profiter de la justice pour se soustraire ». Il a aussi profiter de l’occasion pour saluer l’avènement de Félix Tshisekedi à la tête de l’Union africaine qui tombe en ce jour.

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.