Chan Cameroun: Amos Mbayo a relevé le défi organisationnel

L’élimination de la sélection nationale des joueurs locaux de la République Démocratique du Congo en quart de finale de la sixième édition du CHAN Cameroun, remportée par le Maroc, n’a rien à voir un quelconque problème organisationnel dans le chef du ministre des Sports. Au contraire, tant les joueurs, les supporters que des officiels témoignent de la parfaite organisation mise en place par Amos Mbayo pour permettre aux fauves congolais d’aller plus loin.

Des rumeurs répandues par des mauvaises langues ont prétendu qu’il y aurait eu des défaillances organisationnelles qui ont précipité l’élimination des Léopards A’ par les Lions indomptables du Cameroun en quart de finale. On a notamment accusé le ministre des Sports, Amos Mbayo d’avoir mal géré la prime des supporters et des joueurs et de s’être montré peu regardant sur l’attitude des membres du staff technique.
Les supporters qui ont lu ces rumeurs crient à une diabolisation qui ne se justifie pas. Ils affirment que depuis plusieurs années, c’est la première fois que la délégation de la RDC voyage sans connaitre des problèmes tant financiers qu’organisationnels.
Cette parfaite organisation est à mettre à l’actif du patron des Sports congolais, un fils maison qui n’a pas voulu perdre du temps pour débloquer les fonds nécessaires en vue de permettre aux Léopards d’aller le plus loin possible. Plusieurs fois conseiller financier au ministère des Sports et président d’une des fédérations sportives les mieux structurées, Amos Mbayo est pour ainsi dire, le congolais qui connait très bien ce qu’il faut à une sélection nationale, en termes des moyens financiers pour bien affronter une compétition continentale.
Il l’a fait très bien en mettant à la disposition des joueurs leurs primes des jours avant le démarrage du CHAN contrairement aux autres années où l’argent les suivait après.

Amos Mbayo victime de son savoir-faire

Pour prouver que leurs informations ne sont fondées, ceux qui disent que le ministre des sports a failli à ses responsabilités ou a détourné l’argent n’ont pas donné le nom d’un joueur ou d’un officiel qui affirme que son argent ne lui est pas parvenu.
Le Journal apprend que le ministre Amos Mbayo est plutôt victime d’un montage monté dans des officines politiques, principalement par ceux qui envient le poste de Ministre des Sports. Pour assouvir ce besoin effréné d’être nommé au gouvernement, ils ont levé l’option de ternir son image et de le livrer à la colère de la population après l’élimination des Léopards.
Néanmoins, les prières de ce pasteur sont arrivées auprès du Dieu le père et tous les congolais ont fini par comprendre qu’il n’est pour rien à voir avec l’élimination des Léopards. On a compris, même si aucun officiel ne l’a dit ouvertement, qu’il y a eu tricherie du côté du Cameroun.
Devons-nous ici saluer son bilan à la tête du ministère des Sports, sans doute le meilleur que ce ministère ait enregistré depuis des dizaines d’années. Voilà l’avantage d’avoir à la tête de ce ministère un sportif qui connait les problèmes et les besoins de ce secteur dans lequel il a battu sa carrière.

Le Journal/Sphynxrdc.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.