CENI : Inclusion de la langue des signes dans le processus électoral en RDC

L’inclusion de la langue des signes dans le processus électoral était au centre des échanges le vendredi 29 juillet 2022 entre le président de la Commission Nationale Électorale Indépendante (CENI) et une délégation des malentendants conduite par Sarah Pelenge, représentante des sourdes. Pour le président de la CENI Denis Kadima, ces échanges visent à recueillir diverses difficultés auxquelles sont confrontées les sourdes dans le but de les intégrer dans la nouvelle vision du chef de l’État congolais qui prône l’inclusion de tous.

« L’utilisation de la langue des signes dans ce processus électoral est nécessaire afin de promouvoir l’inclusion de tous selon la vision du président de la république » a indiqué Denis Kadima.

De son côté, Sarah Pelenge, a salué le geste posé par la CENI en organisant un cadre de concertation qui prend en compte les désidérata de toutes les couches sociales.

À noter que le ministre délégué aux Affaires Sociales et Humanitaires en charge des personnes vivant avec handicaps a formulé quelques recommandations au président de la centrale électorale afin que l’inclusion de tous les PVH soit effective.

RK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.