Catch: Le champion du monde congolais Kele Kele Lituka sera inhumé ce samedi à Kisangani.

Le champion du monde mi-lourd en catch, kele Kele Lituka, sera inhumé ce samedi 24 avril à Kisangani, sa terre natale, deux semaines après son décès de suite d’une longue maladie, le 8 avril dernier. Sa famille biologique qui attendait une aide de la part de l’autorité provinciale dont le gouverneur de la province de la Tshopo, réputé démissionnaire, est monté au créneau à travers la Rtnc Kisangani pour exprimer son râle bol quant aux promesses leur adressées. Elle a ,finalement, fixé la date du samedi 24 avril, avec le concours financier de la communauté Lokele sur place à Kisangani, celle de Kinshasa ainsi que de la diaspora, de réserver des honneurs dignes d’une star de la carrure de ce boyomais qui a fait la fierté du Zaïre dans cette discipline vers les années 70.

Le râle bol des enfants du champion Kele Kele

Kele Kele Lituka, part comme il a vécu, pauvre et oublié de tous. Roulé par l’un des gouverneurs qui avait lancé à une certaine époque le slogan « Kila maba na kivuku yake » , traduisez: « à chaque crocodile son rivage« , un slogan jugé très séparatiste, ce grand athlète mais moins instruit cédera sa belle résidence ,située en plein Stanley ville, pour se retirer à Simi Simi, une bourgade située à quelques kilomètres du centre ville. Son pays ne lui pas alors dit « Merci » comme le signifie bien son nom,  » Kele Kele » en langue lokele.

Comme aiment bien souhaiter ses frères de tribut Lokele, la rédaction de Sphynx rdc.com dit: « Kendeke Olau wana wa iya, kele kele Lituka » :  » Va en paix cher frère, Kele Kele Lituka« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.