CAF C1 : Jean-Jacques Ndala, le sifflet congolais qui a fait vibrer la finale retour Al Ahly – Espérance de Tunis

Le nom de Jean-Jacques Ndala Ngambo résonne dans les stades africains comme celui d’un maître du sifflet. Hier, il a écrit une nouvelle page de son histoire, celle d’un arbitre congolais au sommet de son art, lors de la finale retour de la plus prestigieuse des compétitions des clubs Africains qui a vu, les Égyptiens d’Al Ahly remporté le 12e titre de champions d’Afrique de leur histoire, le samedi 25 mai, en finale de la Ligue des champions d’Afrique (0-0, 1-0).

L’unique but contre-son-camp de Roger Aholou, milieu de terrain de l’Espérance de Tunis, a permis à la formation cairote de conserver sa couronne.

Ce n’est pas un hasard si Jean-Jacques Ndala a été choisi pour arbitrer la finale retour de la Ligue des champions d’Afrique. Depuis des années, ce Congolais d’exception est reconnu comme l’un des meilleurs arbitres du continent.

Sa présence sur la scène internationale n’est plus à démontrer. Il a officié lors de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2023 en Côte d’Ivoire et il a été l’arbitre central de la 30ᵉ finale de la Supercoupe de la CAF à Doha, au Qatar.

Jean-Jacques Ndala a gravi les échelons de l’arbitrage avec une détermination inébranlable. Il a su s’imposer par sa compétence, sa rigueur et sa capacité à gérer les situations les plus délicates. Sa maîtrise du jeu et sa gestion des émotions ont été saluées par les observateurs et les supporters.

Hier, face à une foule , 74 000 supporters en liesse, Ndala a dirigé la rencontre avec une sérénité et une autorité qui n’ont pas échappé aux millions de téléspectateurs. Il a fait preuve de clairvoyance dans ses décisions, et son expertise a permis de maintenir le rythme et la tension de cette finale sans concession.

L’arbitrage de l’international congolais a été un symbole de la réussite du football de la RDC qui était représenté en cette finale par l’entremise de son digne fils. Il a prouvé que l’Afrique dispose de talents exceptionnels qui méritent d’être reconnus et mis en avant. Sa performance hier a été une source de fierté pour l’ensemble du continent, en général , et pour la République Démocratique du Congo en particulier.

Jean-Jacques Ndala est un modèle pour les jeunes générations d’arbitres africains. Il est la preuve que le travail acharné et la passion peuvent mener à des sommets. Son parcours est une inspiration pour tous ceux qui rêvent de suivre ses traces.

Ce n’est qu’un chapitre de plus dans l’histoire de cet arbitre congolais qui a déjà marqué de son empreinte le football africain. Jean-jacques Ndala continue de briller sur la scène internationale, et son talent promet d’illuminer encore de nombreuses rencontres à venir.  Qui sait s’il sera retenu dans la short liste des sifflets africains qui vont officier lors de la Coupe du Monde 2026?

Glad NGANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights