Bukavu : Mgr Maroy demande à la République démocratique du Congo de revisiter ses relations avec la communauté internationale !

Mgr Maroy, Évêque de Bukavu

Dans sa lettre pastorale de ce dimanche 26 juin intitulée « Heureux les artisans de la paix » l’archevêque de Bukavu, Mgr François-Xavier Maroy, a demandé à la communauté internationale plus d’équité et de justice envers la République démocratique du Congo et son peuple. Ce dernier estime que l’Etat congolais doit revisiter ses relations avec la communauté internationale qui traite la RDC comme un pays de seconde zone dont la sécurité et le développement comptent peu.   

Mgr François-Xavier Maroy s’est exprimé à travers sa lettre pastorale intitulée « heureux les artisans de la paix ».  

Des relations ambiguës

L’évêque de Bukavu demande que cesse toute ambiguïté de la Communauté internationale vis-à-vis de la souveraineté de la République démocratique du Congo, qui n’est pas négociable, 62 ans de souveraineté nationale et internationale après.  

L’archevêque de Bukavu lance un appel à la population pour qu’elle sorte du « cycle des divisions et des violences de toutes sortes, pour entrer, dès maintenant, dans un monde de communion et de fraternité ». Allusion faite à la situation de guerre que connait actuellement la RDC dans sa partie orientale.   

Mgr Maroy interpelle les responsables politiques, la communauté internationale ainsi que tous les fidèles catholiques ; évoquant un vent de guerre et d’insécurité qui souffle à nouveau sur la partie Est de notre pays.

Mgr Maroy entouré de ses fidèles

« Toujours les mêmes acteurs, les mêmes motifs, avec les mêmes alliés. Curieusement le soutien extérieur est toujours le même, avec le même schéma décrié par tous et les mêmes visées : la soustraction de cette partie du pays au contrôle de notre gouvernement central et peut-être son annexion pure et simple aux pays voisins », rappelle-t-il.

Toujours prophétique

Il faut rappeler que Mgr François Maroy est le successeur de Mgr Munzuhirwa, une autre voix qui n’a cessé d’interpeller le pouvoir de Kigali sur ses incursions à l’Est la République démocratique du Congo. Mgr Munzuhirwa a été assassiné par le régime sanguinaire de Kagame.

Sam Nzita

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.