Site icon SPHYNXRDC

Beni: un officier supérieur des FARDC s’en est pris physiquement à un enseignant

Un lieutenant colonel, commandant S2 du 3402 éme régiment basé à Madina dans le territoire de Beni, et auteur à la des échauffourées qui ont éclaté lundi 22 novembre dernier à l’institut Bungulu de Beni est poursuivi par la justice militaire pour coup et blessures volontaire et arrestations arbitraires.

Lors de ces échauffourées, 5 élèves et 5 policiers ont été blessés après l’irruption de cet officier FARDC dans cette école, pour récupérer de force le téléphone de son enfant saisi par la direction de l’école pour pratique interdite.

Ainsi ,l’instruction de son dossier a débuté ce mardi 23 novembre 2021 par la cour militaire.

Par ailleurs, les activités dans les écoles de Beni, a été paralysées au lendemain de ces échauffement qui ont éclaté à l’institut Bungulu où un militaire FARDC s’en serait pris physiquement à un enseignant.

Il sied de signaler par ailleurs que, les syndicats des enseignants ont à cet effet décidé de suspendre les cours jusqu’à ce que ce militaire soit jugé et condamné pour son forfait.

Aaron Kikadi

Quitter la version mobile