Site icon SPHYNXRDC

Balade musicale avec Gina Efonge et Jean Goubald

 En cette journée dominicale Mbokamosika amène son monde dans une courte échappée musicale pour marquer cette fin de semaine. Des sons venus de la lointaine ville de Kinshasa nous rappellent le plus souvent bien des souvenirs. Comme toujours, ils arpentent notre mémoire en y reflétant les bruits, les joies comme les désagréments de ses habitants.

La balade musicale de cette fin de semaine se fait avec l’audition de deux chansons

La belle de Ouesso

Le poète Efonge Gina se remarque une fois de plus avec son texte poétique chanté avec cette nuance qui l’a toujours caractérisé. Ce titre rappelle une vieille chanson des années 70 qui elle aussi a fait merveille : »Yo nalinga ». Son style n’a pas changé d’un iota. L’homme est resté égal à lui-même. Avec Gina wa Gina, nous nous régalerons toujours de ces sauces savoureuses qu’il a l’habitude de nous concocter.

Le Quatro + 1 qui l’a accompagné est un groupe formé par les anciens de Zaïko Langa-Langa (Gina, Evoloko, Bozi, Papa Wemba et Pépé Felly). « La belle de Ouesso » illustre bien cette collaboration des ténors de ce groupe mythique. La chanson force l’admiration et invite à la danse. L’harmonie suave des sons ressemble à un mélange harmonieux des couleurs. Quelle poésie ! Un vrai délice.

Ève

Écrit par ce grand parolier qu’est Jean Goubald Kalala, la chanson est sortie dans l’album Norme. L’auteur-compositeur chante à côté d’une autre légende de la musique congolaise : Lokua Kanza. Les deux artistes entraînent leur monde dans une sensualité colorée. La pureté de leurs voix sublime l’auditeur.

Cette poésie sensuelle qui apostrophe l’art d’Orphée se fait accompagner du saxo dont le son entraînant rempli le temps par sa prose romantique. Quand on écoute Jean Goubald dans ce titre, on retrouve le goût de la sensualité qui bien souvent berce ces œuvres magiques qui marquent l’esprit. 

« Ève » est donc cette expression de joie qui étanche la soif de ceux qui aiment la bonne musique. Quel lyrisme ! Un vrai régal.

Samuel Malonga/Mbokamosika.com

Quitter la version mobile