Aveu d’impuissance de Marie Nzeza sur le déguerpissement des diplomates congolais

Le Ministre des Affaires étrangères, Madame Marie Tumba Nzeza, s’est confié à la radio Top Congo Fm pour dénoncer le manque de volonté manifeste des autorités congolaises à prendre en charge les frais de fonctionnement des ambassades de la République Démocratique du Congo qui , d’ailleurs, pourront se retrouver dans la rue dans quelques jours:

« C’est effectivement une grande humiliation et pour ne pas la vivre j’ai fais tout ce que je pouvais faire et même au delà. Ce sont pratiquement toutes les chancelleries de la République Démocratique du Congo qui sont concernées et je ne sais pas pourquoi? Toutes les chancelleries à l’étranger risquent d’être jetées dans la rue faute de payement des loyers. Les frais de fonctionnement n’arrivent plus depuis 8 mois. Une humiliation pour la RDC. J’ai alerté toutes les autorités, sans succès. « 

La pauvre Ministre des Affaires étrangères a souligné que toutes ses interventions auprès des ministres de Budget et Finances se sont avérées veines:

 » Cela n’a jamais abouti si ce n’est des petites corrections par-ci, par-là. D’ailleurs la preuve ce que maintenant toutes sont quasiment concernées et que tous leurs occupants vont être mis à la porte d’ici peu« .

La mauvaise volonté des ministres du Budget et de Finance

Marie Tumba Nzenza confirme avoir effectué plusieurs tours personnellement auprès de ses collègues du Budget et de Finance, Baudouin Mayo Mabeke et Sele Yalaguli, sans succès:

« J’ai présenté le dossier au premier, j’ai tout fait, je ne sais pas ce que je pouvais faire de plus. Les frais de fonctionnement ne nous arrivent pas à nous nos plus. A Nous les Ministres et Chefs de départements. Mes prédécesseurs avaient des dotations mais depuis que nous sommes on est là on n’a jamais eu quoique ce soit. Lors d’un conseil de ministres tous mes collègues ont fait front avec moi pour dire que j’avais besoin d’une dotation et on a acté cela que nous allons avoir une dotation mais jusqu’aujourd’hui je n’en ai pas. Je vais me lever encore une fois et je vais le faire d’une manière officielle pour voir le Premier Ministre, certainement qu’il me dira d’aller voir au Budget et au Finance, je le referai encore et encore jusqu’à ce que quelque chose bouge« .

Cette sortie médiatique du Ministre des Affaires étrangères a été perçu comme une injure par les congolais qui se posent la question si la République Démocratique du Congo demeure un pays au sens propre du nom. Comment comprendre que ce pays à la dimension continentale avec 9 frontières souffrent d’un manque de financement de ses représentations à l’étranger? Pire encore, c’est depuis plus d’un mois que le corps d’un diplomate congolais mort au Togo traîne à la morgue faute des moyens de rapatriement.

Jacques Kalokola

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.