Assemblée nationale: Les assistants parlementaires décidés à en découdre avec Mboso

C’est depuis l’après midi de ce mardi 23 mars que les assistants parlementaires ont décidé d’en découdre avec le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, qui, selon la vidéo qui circule depuis un temps dans les réseaux sociaux, refuse d’honorer ses promesses depuis le départ de Mabunda. Ils se disent roulés par ce dernier à chaque fois qu’il y a un mouvement de paie depuis son arrivée comme doyen d’âge.

Une pratique éhontée qui date de l’époque de la dictature de Mobutu à déplorer. Ces pères et mères de famille qui voyaient à ce septuagénaire et fervent catholique, un Moise, se rendent bien compte qu’il se sont trompés de personne et veulent mettre fin à ce qu’ils qualifient d’une grosse escroquerie, En effet, ces derniers soulignent qu’ils ont soutenu la désignation de Mboso dès son arrivée aux affaires comme membre de l’Union sacrée. Ils se sont même cotisés pour confectionner des banderoles, ils ont aussi pris le risque de faire des déclarations dans les médias.

Un cahier de charges avec trois principales revendications lui ont même été remis. Les assistants parlementaires ont demandé au speaker de l’Assemblée nationale de résoudre le problème des arriérées de salaire laissées par Mabunda, la mécanisation de certains d’entre eux et le problème de carte de service, Cependant, rien n’a été fait deux mois après son arrivée au pouvoir.

Les assistants parlementaires très en colère

Pire encore, ce dernier a brouillé toutes les lignes de paie de l’assemblée nationale privilégiant ses propres intérêts et ceux des députés nationaux, un vrai imbroglio qui tient lieu d’attirer l’attention de l’opinion tant nationale qu’internationale du début macabre du nouveau Bureau présidé par Tata Mboso. Ils sont prêts à tout pour qu’ils soient rétablis dans leurs droits comme on peut le suivre sur ces images.

Patrick Mbanga, depuis le Palais du Peuple

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.