Site icon SPHYNXRDC

Après Matata, Mutamba, Rex Kazadi et Radjabo, RDC : Voici Sekimonyo Mutabazi Jo dans la course à la Présidentielle 2023 !

*Sekimonyo Mutabazi Jo a déposé, mercredi 20 septembre 2023 à la Commission Electorale Nationale et Indépendante (CENI), sa candidature pour la Présidentielle dont le scrutin aura lieu, le 20 décembre 2023. Contre-élite, Sekimonyo Mutabazi Jo s’inquiète de l’absence d’une politique dans ce que propose les autres candidats qui fait de l’augmentation du SMIG, la création d’un écosystème dans lequel les Congolais sont en mesure de se prendre en charge et d’user de leur esprit d’entrepreneuriat pour créer des emplois à rémunération élevée et d’un système de pension qui garantit une retraite dans la dignité. Quant à ce citoyen, ces branches constituent un levier sur lequel repose le déclenchement de l’émergence d’une nation. 

Aussitôt investi Président de la République, Sekimonyo Mutabazi Jo émet le vœu d’exécuter son programme qu’il appelle Menu. « Le changement ne peut avoir lieu que si chacun d’entre nous s’implique et s’engage. La démocratie étant un marché d’idées, voici mon menu en six points pour enlever les épines sous les pieds des congolais, avant le grand sprint social, politique et surtout, économique. 

Il y a à redéfinir :

1. Qu’est-ce qu’être Congolais. Passer du Jus Sanguinis au Jus Soli ;

2. Qu’est-ce que vaut un Congolais en RDC. Passer de la fixation du salaire minimum en journalier minimum à l’horaire minimum et son augmentation annuelle. La modernisation des moyens congolais de participation dans une entreprise autrement dit ré-outiller le système éducatif. La fixation d’un plancher pour la pension versée pour une vie digne pour toutes les personnes âgées de 65 ans et plus ; 

3. Qu’est-ce que le pacte national. Les Congolais doivent coexister en tant qu’individus plutôt qu’en groupe ou tribus. Redessiner les provinces et territoires en fonction des facteurs économiques plutôt que l’homogénéité culturelle,

4. Qu’est-ce c’est notre forme de gouvernement et mode de sélection des acteurs politiques. Adoption du système présidentielle. Toutes les élections doivent être direct et la majorité absolue pour les présidentielles et élections des gouverneurs,

5. Qu’est-ce que c’est la politique étrangère. Une nation n’a que des intérêts et non des amis. Conquérir le monde au lieu de se vendre ou plaire aux autres,

6. Qu’est-ce que c’est notre politique économique. Basée sur l’échelle (revitaliser la Poste, la toile d’araignée, (ranger de côté les projets des routes, aéroports et ports maritimes, et plutôt désenclaver ce sous-continent en construisant des chemins de fer par les Congolais et pour les Congolais) et la discrimination positive en faveur des Congolais.

Ici, la grande question est de savoir comment financer cette transformation sociale, politique et économique », a-t-il fait valoir.

« Eh bien, les nations les plus développées sont aussi les plus endettées. Mais, elles sont aptes à tricher, en créant des énormes dettes à l’interne.

Pour que la RDC triche également, il va falloir augmenter   considérablement la vélocité de la monnaie scripturale et faire disparaitre la monnaie fiduciaire.

Cela nécessite la modernisation l’économie nationale et principalement le système financier ».

Enfin, le professeur JO M. Sekimonyo appelle les Congolais à digérer son menu et à décider d’adopter une nouvelle idéologie pour mettre fin à l’humiliation sociale, politique et économique que subit la nation depuis plus d’un siècle.

Avec La Prospérité

Quitter la version mobile