Agression rwandaise : la RDC se réjouit des conclusions du rapport de l’ONU

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a salué dans un communiqué publié jeudi 4 août 2022, les conclusions du rapport d’un groupe d’exerts de l’ONU confirmant l’intervention «directe» de l’armée rwandaise sur le territoire congolais en soutien au mouvement rebelle du M23.Selon le communiqué du ministère de la Communication et Médias rd-congolais, des membres des Forces Rwandaises de Défense (RDF), ont bel et bien fourni des armes au M 23.

« Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo salue le travail réalisé par le groupe d’Experts mandatés par les Nations-Unies rassemblant dans un rapport de solides preuves de la présence de troupes rwandaises aux côtés des terroristes du M 23 lors d’affrontements dans l’Est de la République Démocratique du Congo , entre novembre 2021 et juillet 2022.», peut-on lire dans le communiqué du ministère de la Communication et Médias rd-congolais. Le même document poursuit : « Des membres des Forces rwandaises de défense (RDF) ont bel et bien fourni des armes, des munitions et des uniformes au M 23 et ont mené des attaques conjointes avec le mouvement terroriste, notamment en mai dernier à Rumangabo ».

Par ailleurs, le Gouvernement congolais saisit l’occasion pour appeler le Conseil de sécurité de l’ONU à «condamner cette énième agression meurtrière et à en tirer les conséquences afin d’obtenir le retrait définitif du M 23 de toutes les localités occupées». Il invite également le Conseil de sécurité à «soutenir le processus judiciaire devant aboutir à la condamnation des coupables et à la réparation en faveur des familles des victimes».

En revanche, Kigali a récusé des « allégations non valides » et a avancé son « droit à défendre son territoire».

«Le Rwanda a le droit légitime et souverain de défendre son territoire et ses citoyens, et pas seulement d’attendre qu’une catastrophe se produise.», a déclaré Yolande Makolo, porte-parole du Gouvernement rwandais, dans un communiqué diffusé dans la soirée du même jeudi 4 aout 2022.

Depuis fin mars 2022, la fréquence et l’intensité des combats, ont augmenté entre l’armée congolaise et les terroristes du M 23 qui se sont emparés d’une partie du territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu.

RK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.