Affaires étrangères : des nouveaux passeports biométriques seront produits grâce au contrat LOCOSEM

La 30e réunion du conseil conseil des ministres tenue le vendredi 26 novembre dernier par visio-conférence, le vice-premier ministre, ministre des affaires étrangères a partagé aux membres du conseil les conclusions des travaux du comité de suivi et d’évaluation du constrat de service signé en octobre 2020 avec la société LOCOSEM.

La vice-première ministre, ministre des affaires étrangères a expliqué que la non prolongation de ce constrat serait préjudiciable à nos concitoyens, obligés d’acquérir un passeport pour voyager à l’étranger ,de ne pas pouvoir se le procurer à cause d’une rupture de stock.

Il a précisé que l’évaluation du contrat LOCOSEM devra se poursuivre et, si au terme des investigations en cours, notamment celles de l’inspection générale des finances, il s’avérait que l’Etat a subi un préjudice dans l’exécution de ce constrat, le ministère des affaires étrangères n’aura d’autre choix que de dénoncer cet avenant.

Par ailleurs, il a souligné que le comité de suivi s’attèle à finaliser l’élaboration du dossier d’Appel d’offres restreint pour un nouveau contrat conformément aux dispositions légales en la matière.

Il sied de signaler que, la conclusion d’un nouveau contrat de production des passeports pourrait intervenir fin mai 2022 et le nouveau producteur aura ainsi quatre (4) mois pour s’installer et demarrer la fourniture des passeports fin septembre 2022, date de l’expiration de l’avenant au contrat LOCOSEM.

Aaron Kikadi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights