A.N: sorti de nulle part, Lembi étale bien la galère du MLC en détournant les fonds destinés à la presse

A.N: sorti de nulle part, Lembi étale bien la galère du MLC en détournant les fonds destinés à la presse

1 0
Read Time:2 Minute, 27 Second
Joseph Lembi, rapporteur général de l’assemblée nationale

Joseph Lembi est l’un des rapporteurs que n’a jamais connu l’histoire de la législature en République Démocratique du Congo avec un parlé très lacunaire proche du timbre vocale de l’ancien premier ministre Patrice Emery Lumumba et que l’on ne peut entendre que difficilement malgré la forte sonorisation de l’hémicycle du Palais du peuple mais qui s’évertue à bouffer sans gêne les fonds alloués à la presse accréditée, officiellement, par cette grande institution.

Cet ancien rebelle recruté par Jean Pierre Bemba n’arrive toujours pas à distinguer l’argent de la presse qui ne lui est pas destiné de son salaire et émoluments. Visiblement un saint homme, l’ancien opérateur de téléphone d’Igwe défie tout responsable de presse qui essaie de lui poser la question sur la paie des journalistes pour le travail abattu depuis trois sessions:

 » on n’a pas d’argent pour les journalistes mais les députés nationaux« .

Tout ceci prouve à suffisance que ce quidam ne comprends même pas sa mission.

Un jour, son complice dans cette escroquerie à ciel ouvert, un sosie en miniature de Christophe Mboso, Blanchard Dikambi, chargé de la cellule de communication de l’Assemblée nationale confia à certains journalistes qui lui faisaient pression en lingala :

 » vieux Lembi alobi akemba mabe n’a vie, c’est maintenant ou jamais , il faut Aliya, allez lui poser la question. Il ne vous recevra même pas. Il vous renverra chez moi et ma réponse est simple :  » est ce que l’on paie tous les organes de presse à la présidence, à la primaturre, au sénat ?  »

De gauche à droite : Joseph Lembi et le sosie en miniature de Mboso, Blanchard Dikambi

Ce comportement qui vexe les professionnels des médias fait ressortir l’identité de la personne sur laquelle le chairman a jeté son dévolu alors qu’il pouvait bien choisir un autre cadre de son parti pour ce poste important et pouvant au moins articuler, correctement, deux phrases en français facile. Mais hélas, c’est certainement pour récompenser ce vaillant soldat qui a connu plusieurs années de galère que le président Bemba n’a pas hésité à lui accorder ce privilège jamais rêvé au bureau de l’Assemblée nationale. Certains observateurs pensent que ce dernier remplirait, valablement, sa mission comme recommandée par son mentor lui aussi calciné, financièrement, durant son incarcération à la Haye. La mission lui confié par le parti serait de ne rien faire passer comme billets verts, afin de gonfler la caisse du MLC; mais aller jusqu’à détourner l’argent destiné à la presse c’est mal connaître comment cette presse peut être agressive.

Tout compte fait et au vu de ce qu’est devenue cette prestigieuse institution sous Christophe Mboso où les anti-valeurs , il y a de quoi dire que le rapporteur de cette chambre, Joseph Lembi, ne gênera jamais de quoi que ce soit, par contre, restera campé sans honte ni gêne sur sa position de continuer à exploiter les journalistes congolais.

Nous sommes descendus trop, bien trop bas!

S.N

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Administration Communication politique societé société Societe kinshasa