A.N : Le bureau Mboso chez le chef spirituel de l’église Kimbanguiste

Dans le cadre de la politique de proximité prônée par le bureau de l’Assemblée nationale et la tournée qu’il entreprend auprès des chefs des confessions religieuses depuis quelque temps, Christophe Mboso N’Kodia Pwanga, speaker de la Chambre basse du Parlement, a conduit son bureau auprès de S.E.M Simon Kimbangu Kisangani, chef spirituel et représentant legal de l’Eglise Kimbanguiste.
A l’issue de l’entrevue en tête-à-tête avec le chef spirituel, le President Christophe Mboso a fait savoir qu’ils sont venus voir le chef spirituel Simon Kimbangu Kiangani pour lui demander, à lui et à ses fidèles, de prier pour le Congo, pour le chef de l’État, pour le peuple congolais et surtout pour les deputés qu’ils ont élu comme leurs représentants à l’Assemblée nationale afin que le travail àréaliser se fasse dans l’amour et la fraternité.

Attitude de prière


Quant à cette opinion qui pense que le bureau entreprend déjà une médiation auprès des confessions religieuses en vue de la désignation du successeur de Corneille Nangaa à la présidence de la Commission électorale nationales indépendante (CENI), après l’échec de la candidature de Ronsard Malonda, le président du bureau de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, a coupe net en disant que la question n’est pas encore a l’ordre du jour:

« Non, la question n’est pas encore a l’ordre du jour. On est en train d’anticiper. Les églises décident souverainement de celui qui doit diriger la Commission électorale nationales indépendante, sans influence du bureau de l’Assemblée nationale ».

L’étape de la Communauté islamique du Congo a été eludée par manque d’interlocuteur attitré.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.