A Mbujimayi la vétusté des installations électriques inquiète

A Mbujimayi la vétusté des installations électriques inquiète

0 0
Read Time:2 Minute, 23 Second

 Image de la route reliant Tshikapa et Mbujimayi.

A Mbujimayi, dans le Kasaï Oriental, la compagnie d’électricité locale est critiquée par la population pour les lignes électriques qui pendent à une faible hauteur du sol mais aussi en raison des coupures fréquentes du courant.

Lire aussi : En RDC, colère après la chute d’un câble haute tension

En plein centre-ville de Mbujimayi, à la « cabine Sogakor ». Des câbles électriques pendent à faible hauteur au-dessus des rues. Après l’incident mortel survenu à Kinshasa, les habitants du quartier de la Poste comme Moïse Katumba ont peur.

« Les câbles électriques de Mbujimayi n’ont pas été sécurisés. C’est tellement à une faible hauteur que même un enfant peut grimper sur un tabouret et attraper le fil. Donc ce câble est vraiment bas et cela au centre de la ville, là où vit la masse de la population » explique t-il.

Des inquiétudes

Enerka est la compagnie d’électricité de la région du Kasaï Oriental. Non seulement le réseau est mal entretenu et dangereux mais plusieurs quartiers de la ville sont aussi mal desservis.

Lire aussi : RDC : à quand le retour de l’électricité à Kisangani ?

La société possédant des installations obsolètes au barrage de Ciala, les habitants de Mbujimayi payent des factures d’électricité alors qu’ils y ont rarement accès. Christelle Kabena une autre habitante du quartier précise que « dans la ville de Mbujimayi nous voyons qu’il y a des câbles qui ne sont pas sécurisés par la Enerka » une situation qui fait toujours peur à Christelle qui poursuit « je vois que la vie de la population est en danger. Avec ce qui est arrivé, nous nous sommes dit que si cela arrivait dans la ville de Mbujimayi, toute la ville prendrait feu. Nous ne vivons plus à l’âge de la pierre taillée, nous sommes maintenant à l’époque où il y a les nouvelles technologies de l’information et de la communication et cela a besoin du courant électrique à chaque moment. »

Une situation qui est pourtant bien connue des autorités politiques locales.

Lire aussi : L’électricité du barrage Inga III va-t-elle profiter aux Congolais ?

« La faute aux populations »

Mais le ministre provincial de l’Energie, Liévin Mbuyamba, attribue la faute aux habitants et aux branchements sauvages.

« C’est une situation qui est constatée. D’une manière générale, les câbles utilisés par le réseau Enerka respectent les hauteurs indiquées. Mais il arrive que ce réseau ne couvrant pas toute la ville, les utilisateurs se dépannent ou installent eux-mêmes les câbles électriques et cela échappe aux services techniques » explique t-il.

Energie du Kasaï (Enerka) est une filiale de la Société minière de Bakwanga. Elle détient le monopole de l’approvisionnement en électricité de la ville de Mbujimayi.

Dans le reste de la région, la Société nationale d’électricité, pour sa part, ne dessert que pendant la nuit et le courant demeure un luxe pour de nombreux habitants du Kasaï Oriental.

Emmanuel Kalonji/DW

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
A la une Actualité Energie Infrastructures societé société