Assemblée nationale : Vital Kamerhe, première réunion, première directive

Pas de temps à perdre pour Vital Kamerhe. À peine installé dans ses fonctions de Président de l’Assemblée Nationale, l’homme fort du Kivu a réuni d’urgence les membres de son bureau ce samedi 25 mai.

Objectif, mettre en place une véritable machine de guerre législative, déterminée à répondre aux aspirations du peuple congolais.

Dès les premières heures, le ton est donné, « efficacité et rigueur » seront les maîtres mots de cette nouvelle législature. Pas question de perdre du temps en tergiversations stériles. L’heure est à l’action, à la construction d’un Congo meilleur pour tous.

Premier acte fort de cette nouvelle ère, la convocation d’une plénière dès le début de la semaine prochaine. Au menu de cette session cruciale, la constitution des groupes parlementaires et la mise en place des commissions permanentes, véritables chevilles ouvrières de la chambre basse du parlement.

« Nous allons travailler de manière structurée et efficace pour répondre aux attentes de la population », a martelé Jacques Djoli, rapporteur de l’Assemblée Nationale.

Un message clair envoyé à la classe politique et à l’ensemble des citoyens, avec Kamerhe aux commandes, le Parlement congolais entend bien reprendre sa place au cœur du jeu démocratique.

Autre échéance de taille, l’investiture du nouveau gouvernement. Un test grandeur nature pour cette Assemblée déterminée à faire entendre sa voix et à exercer pleinement son rôle de contrôle de l’action gouvernementale.

Avec Vital Kamerhe à sa tête, le décor est planté. L’Assemblée Nationale se mue en véritable laboratoire d’idées, prête à relever les défis qui attendent le Congo. L’espoir renaît, porté par le souffle nouveau qui traverse les couloirs du Palais du Peuple.

Glad NGANGA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Verified by MonsterInsights