62e anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo : Voici le message des vœux de la Nouvelle Gouverneure de la Tshopo, Madeleine Nikomba Sabangu.

A l’occasion de la célébration du 62 ème anniversaire de l’accession de notre pays République démocratique du Congo à sa souveraineté tant nationale qu’internationale, en ce moment particulier où nos forces armées sont engagées sur front d’honneur pour la pacification de sa partie Est troublée par les forces obscures, toutes les voix des filles et fils de la Tshopo se joignent à la mienne et disent très fort son attachement aux idéaux de Son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, Président de la République, Chef Suprême des Armées.

Les Tshopolaises et Tshopolais sont tous rangés derrière le Chef de l’État et présentent leurs vifs remerciements et soutiens pour sa détermination dans la restauration de la Paix sur toute l’étendue de notre pays.

Ce 30 juin , par la charge émotionnelle et le souvenir qui s’y attachent, me font d’abord penser à la Ville de Kisangani, berceau du nationalisme congolais, témoin privilégié de l’histoire de notre pays et bastion du nationalisme et de l’unité impulsées politiquement par Patrice Emery Lumumba, « le Premier Héro national, Premier Premier Ministre de l’état libre du congolais Belge et symbole de la cohabitation pacifique entre congolais.

Jeunes boyomais, vous qui êtes l’espoir de cette ville, vous ne pouvez être fiers du rôle de Kisangani dans l’histoire de notre pays en étant uniquement porteurs des messages de paix et de l’unité de tous les congolais incarnées par le combat de Patrice-Emery Lumumba, car honorer la ville de Kisangani et la Province de la Tshopo, c’est honorer Patrice Emery Lumumba et son combat en faisant de nos entités des modèles de bonne gouvernance, de stabilité et d’unité.

Tel est le crédo de mon combat et de mon action menés avec l’aide et l’appui de tous !

S’il est vrai que le présent s’inspire du passé pour éclairer le futur, chaque tshopolaise et chaque tshopolais doit être le gardien vigilant de cet héritage qu’il nous faut préserver et consolider.

Ce 30 juin est un jour d’éveil et de sursaut nationaliste. Un jour de restauration de la dignité du congolais et de son unité dans sa diversité.

Pour réussir une entreprise aussi ardue, nous devons rester soudés comme un seul homme et regarder tous vers la même direction.

C’est pourquoi, j’invite chaque Tshopolaise et chaque Tshopolais à dépasser tout clivage de nature sociologique, politique ou idéologique et se mettre ensemble, comme un seul homme, dans le but d’amorcer le décollage de cette province historique longtemps enfermée dans un interminable cycle d’instabilité. 

C’est à ce prix et seulement à ce prix, que nous réussirons vraiment à honorer la mémoire des héros de notre indépendance et à faire de la journée du 30 juin « Un jour sacré qui sera vraiment le témoin du serment de liberté que nous ont légué nos pères ».

Que vive l’indépendance de la République Démocratique du Congo !

Honorable Madeleine Nikomba Sabangu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.